Marianne n’est pas ma lecture préférée, pourtant cet article est intéressant, bien que trop partisan … Une reflexion s’impose. MC

L’appel que publie Marianne est inédit. La diversité politique et la qualité de ses signataires – anciens ministres, intellectuels, acteurs du monde scolaire et de la société civile, dont beaucoup se côtoient pour la première fois autour d’un texte commun – atteste d’une prise de conscience et d’une urgence.

Un article paru dans les Inrockuptibles a retenu mon attention. Il commente un événement antérieur. Il explique en grande partie des dérives de l’enseignement d’un catholicisme traditionnel poussé par les partis politiques du centre-droit à l’extrême droite issu en droite ligne du comportement de Nicolas Sarkozy en son temps d’une part et se faisant devient le berceau revendicatif anti gouvernement Hollande. En ce qui concerne l’enseignement privé, il faut constater que depuis la loi de 1905, la droite catholique s’est ingéniée à réintégrer petit à petit, un enseignement œcuménique soutenu par des subventions que paye chacun des assujettis aux impôts. Au nom de quel droit à partir du moment où sont accordés des subventions à un culte particulier ne sont-ils pas accordés à tous les cultes existants sur notre territoire ? L’égalité doit aussi s’exercer sur ce point, aussi je suis en désaccord profond avec ce genre de subventions : qui dit « organisme privé » doit être payé par des privés. MC

Depuis quelques semaines, la droite, à l’instar de Jean François Copé, l’extrême droite et des mouvements fondamentalistes religieux sont passés à une offensive grave à la fois contre l’école et contre l’égalité femmes-hommes.

En dépit de la loi de 1905 instaurant la séparation des Églises et de l’État, la laïcité se trouve aujourd’hui menacée dans l’Hexagone. Alors que l’islam focalise l’attention des médias, des chapelles chrétiennes sont, dans les faits, à la pointe de l’offensive, en particulier à l’école.

Un supposé « complot juif» est à l’origine de tous les délires d’Alain Soral. Selon Emmanuel Kreis (Historien), ce conspirationnisme se nourrit des failles réelles du système et s’appuie sur les angoisses des gens. Soral, le guide penseur de M’Bala M’Bala sur les thèses de conspirations juives …

Tous les combats sont à mener, entre autres celui de la laïcité, s’il n’est plus de première importance depuis la loi de 1905 le régissant, nous devons rester attentifs face aux différentes lois et décrets que les différents gouvernements ont introduits (ou plutôt réintroduits), ouvrant la laïcité à certaines exigences religieuses. Dévoyés ainsi l’esprit de la loi de 1905 doit faire l’objet d’un combat. Aucune représentation religieuse ne doit prédominer l’activité de la France et les Français, que ce soit au niveau scolaire, de la vie courante, dans les institutions, dans les délibérés de justice, etc.  MC

Face à un taux de chômage qui ne risque pas de significativement s’améliorer, malgré les promesses, la tentation de détourner l’attention par un contre-feu devient forte. Dans cette perspective, la technique consistant à faire passer la « question sécuritaire » devant la question sociale présente l’avantage d’être déjà rodée, pour ne pas dire éculée. Elle a aussi l’avantage de posséder en Manuel Valls un « expert », au sein du gouvernement actuel.

La laïcité à l’école est attaquée, comme elle l’a été depuis la création de l’école publique, mais pas de la même façon qu’alors. Ses adversaires trouvent des espaces là où le service public d’enseignement ne se voit pas doté du projet et des conditions pour répondre aux questions de notre temps.

Un article datant d’octobre 1999 paru dans « le monde. » est hélas encore plus d’actualité aujourd’hui.

Non seulement les entreprises sont plus nombreuses à prodiguer leur pseudo mécénat dans les classes, mais ils (comme le groupe Coca-Cola) ont placé des distributeurs dans les préaux d’écoles des établissements. Ils ont depuis manœuvré habilement auprès des gouvernements et le ministre de l’éducation pour que les établissements d’enseignements professionnels dirigent les scolaires, futures salariés, vers des emplois à pourvoir le plus souvent manuels, précaires et peu rémunérés, sans de réels avenirs. MC

L’histoire n’étant que science interprétative, elle peut donner lieu à mille lectures. Et celles qui prévalent aujourd’hui ne participent pas toutes d’une véritable démarche historienne. D’où la nécessaire vigilance face à l’instrumentalisation politique de l’histoire.

Un réseau de prise en charge des troubles du comportement alimentaire a été mis en place il y a quatre ans dans la région Rhône-Alpes. Il s’organise autour de trois centres de référence et bientôt un quatrième à Grenoble. Il s’adresse notamment aux généralistes, souvent les premiers à accueillir ces personnes en souffrance. Avec une priorité : l’information. (…)