Après autant de verbiage, la prolongation du confinement, bien évidemment selon que l’on soit pour une ouverture sociale ou pour la continuité d’une activité financière néolibérale, le discours d’Emmanuel Macron après un peu de réflexion s’apparente quand même à une campagne présidentielle qui se prépare dès aujourd’hui.

La fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, dont l’un des deux réacteurs a été arrêté le mois dernier, marque un tournant dans la transition énergétique, mais la manoeuvre « risque d’être coûteuse pour l’Etat », estime la Cour des comptes […]

Tous les avis sont à écouter. Ils permettent à chacun d’entendre des arguments pour ou contre, de se faire une idée personnelle, en intégrant des réflexions méconnus ou faisant resurgir des éléments oubliés. MC

Un groupe d’avocats dépose ce lundi une action collective en justice contre Enedis pour « faire respecter le refus du Linky » après une pétition signée par plus de 12.000 personnes. Le compteur électrique dit « intelligent » continue de faire des vagues.

Aucun décideur public ou privé de premier plan ne peut désormais faire l’impasse sur le défi climatique… du moins en paroles.

En France et dans le monde (du moins nous le supposons), il existait un système de consigne du verre « emballage » pour la vente de boissons : le client déboursait quelques centimes supplémentaires, qu’on lui rendait quand il rapportait la bouteille vide.

À la vue de l’obstination à poursuivre l’embouteillage de son soda dans des bouteilles en plastique alors que la planète entière décide petit à petit d’abandonner ce matériau issu du pétrole, on aimerait savoir s’il n’y a pas une liaison d’intérêts financiers entre les industries pétrolifères et la volonté de poursuivre l’embouteillage en plastique par certaines entreprises ? Ce n’est qu’une question, absolument pas une affirmation… quoi que ! MC

Entre deux manifs sur les retraites, le gouvernement a montré une fois encore comme il est couché devant la FNSEA et les lobbies de l’agrochimie.

D’ici à fin 2020, l’Anses va retirer de la vente plus de la moitié des produits contenant cette molécule controversée.

Non, rassurez-vous nous ne sommes pas dupes et nous sommes bien conscients que si cette compagnie d’assurance s’intéresse à l’écologie, c’est aussi, et avant tout, parce qu’elle attend des retombées économiques, d’acquérir par cette démarche de nouveaux adhérents. Il en reste pas moins vrai que si toutes les entreprises faisaient un geste en faveur de l’écologie en informant chacun de ses salariés, sociétaires, dirigeants, etc. de la nécessité de bouleverser nos comportements, nos habitudes, cela serait une bonne chose. MC

Inaugurée vendredi dernier par Élisabeth Borne, la centrale « O’Mega 1 » va produire une énergie verte d’origine contrôlée. Une première en France: