Alerte Polluants – encore !

… oui encore : des polluants éternels pulvérisés en masse dans les champs

Ne pas se fier à leur nom apparemment inoffensif.

Les Pfas, acronyme pour les substances per-et polyfluoroalkylées, sont une famille de composés chimiques dont la présence dans l’environnement est tellement durable qu’ils sont surnommés « polluants éternels ». Ils sont utilisés massivement dans l’industrie depuis les années 1950 pour leur résistance à l’eau et à la chaleur, notamment, et particulièrement, dans le Teflon.

Ineffaçables et mobiles, ces substances pénètrent dans l’eau, la chaîne alimentaire, l’air et contaminent les humains. Au point qu’en France un programme de bio-surveillance a conclu, en 2020, que 100 % de la population en était imprégnée. 

Or, leurs effets sur la santé sont multiples : risques accrus de cancers, effets sur la fertilité, menaces sur le développement des fœtus, interférences avec le système endocrinien et immunitaire, explique l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

« Alors que la contamination par les Pfas est souvent attribuée à des émissions industrielles « accidentelles » ou à une pollution due à la négligence, nous révélons une source intentionnelle et répandue de pollution : les pesticides Pfas », explique l’association Génération futures (GF), qui a sorti le 9 novembre un rapport inédit sur le sujet. En France, ces polluants éternels représentent 13 % des substances synthétiques autorisées dans les pesticides.

Malgré leur dangerosité avérée, l’utilisation des Pfas dans ce cadre augmente à un rythme très rapide. La quantité vendue de pesticides en contenant est ainsi passée d’environ 800 tonnes en 2008, à plus de 2 000 en 2021 dans notre pays. Autant de produits toxiques à long terme qui sont « délibérément pulvérisés chaque année dans les champs » pour le plus grand bénéfice de Bayer, Syngenta et BASF, qui en sont les principaux producteurs, rappelle Générations futures.

Les raisons pour lesquelles ces polluants dangereux continuent à être ainsi répandus librement dans la nature, tiennent aussi à une faille de la réglementation.

[…]


D’après un texte de Camille Bauer. Source


Une réflexion sur “Alerte Polluants – encore !

  1. bernarddominik 11/11/2023 / 9h18

    Les failles dans la réglementation sont faites volontairement par des ministres et hauts fonctionnaires corrompus par les lobbies de la chimie.

N'hésitez pas à commenter