C’est « d’sa » faute !

… Ben oui bien sûr ! Faut trouver le coupable du délitement de la « NUPES » qui ne saurait provenir du leader méluche ou les paillassons de sa cour.

À LFI, nous nous opposons au gouvernement, certes sans tenir compte de l’avis de nos électeurs, mais c’est normal puisque d’une part les dires et lois proposés par la macronie ne les intéresse pas et que d’autre part, nous sommes certains à LFI d’avoir raison d’avoir mis le chahut dans l’assemblée.

Certes, sans réellement proposer d’alternatives sociétales autres que d’attendre une révolution. Abattre la constitution actuelle responsable de tant de malheur pour les uns et d’enrichissement pour les autres, tel est l’argument portant en son sein une révolution autre que celle des urnes.

Propos inventés… pas si sûr ! MC


Autre lecture de ces joutes en vue des prochaines échéances électorales…

[…] Énième remous au sein de la Nupes, qui traverse décidément une rentrée agitée. Cette fois, la secousse vient d’un courrier envoyé vendredi après-midi. À la plume, le coordinateur national de la France insoumise, Manuel Bompard. Le bras droit de Jean-Luc Mélenchon écrit, à destination des « représentants d’EELV, du Parti socialiste et de Génération.s » : « Nous regrettons la décision de Fabien Roussel de quitter la Nupes en annonçant des listes séparées à toutes les élections jusqu’à 2027. »

Il accuse également le secrétaire national du PCF de « renier le programme partagé de 640 mesures qui (les) a rassemblé » et demande à ses « camarades » socialistes et écologistes « de passer des paroles aux actes » en discutant des modalités d’une liste commune aux élections européennes. Une hypothèse rejetée de longue date par EELV, alors que le PCF doit trancher, le 14 octobre, sur une liste autonome qui pourrait être portée par Léon Deffontaines.

Pour la première fois depuis la création de la coalition pour les législatives 2022, est posée une éventuelle exclusion de Fabien Roussel de l’alliance de gauche, donc de la formation politique qui l’a réélu à 80 % en avril lors du congrès. Des parlementaires insoumis ont beau rappeler que « Fabien Roussel s’est exclu tout seul de la Nupes en affirmant qu’il y aurait, quoi qu’il arrive, une candidature communiste en 2027 », la méthode unilatérale a de quoi interroger.

[…]

Invité de l’émission Quelle époque !, samedi soir sur France 2, le secrétaire national du PCF a indirectement répondu aux assauts de la FI. « C’est sur les idées que je veux me battre, a exprimé Fabien Roussel. Les insultes, il faut qu’on arrête. Et qu’on puisse se permettre d’avoir une gauche différente de celle que défend la France insoumise. Je souhaite que la gauche gagne et elle ne gagnera pas avec Jean-Luc Mélenchon. » Il assure aussi être « un homme de convictions » et défendre, à ce titre, « des idées qui ne sont pas reprises dans l’accord de la Nupes ».

[…]


Marceau Taburet – Emilio Meslet. Source (extraits)


Rappelons qu’un sondage IFOP récent (qui n’est qu’un sondage à l’instant T, donc variable) indiquerait que Fabien Roussel « devancerait » J.L. Mélenchon dans la popularité de sensibilité de gauche.

Tout au moins la démarche de secrétaire national-député du PCF ne laisserait pas indifférent une tranche électorale… voire aux prochaines élections bien que les « Européennes » ne soient pas significatives pour ce parti politique à l’inverse des écologistes, sans doute, est-ce la raison pour laquelle ces derniers restent dans l’agglomérat NUPES — pour le moment ! MC


Une réflexion sur “C’est « d’sa » faute !

  1. Bernard Dominik 03/10/2023 / 16h08

    Mélenchon devrait comprendre que son temps est terminé, que les oukases ce n’est plus acceptable.

N'hésitez pas à commenter