Après un flot de communiqués…

… les chiffres officiels sur l’abaya lors de rentrée scolaire 2023.

Devait-on en faire un tel battage médiatique ? Qui avait intérêt à « monter cette affaire » ? D’autre part qui assure que d’autres signes religieux n’existent pas sur des élèves, voire sur les édifices publics ?

298 élèves se sont présentées en abaya lundi 04 septembre 2023, dans leur établissement scolaire en dépit de son interdiction, a annoncé mardi le ministre de l’Éducation nationale Gabriel Attal.

« Il y a des jeunes filles qui se sont présentées en abaya dans leur établissement scolaire, hier (lundi), je crois que c’est un peu moins de 300, 298 personnes », a-t-il déclaré sur BFMTV-RMC.

« Une très grande majorité se sont conformées » à l’interdiction, mais « 67 n’ont pas accepté » de la retirer et « sont rentrées chez elles ».


Le Dauphiné Libéré – 06/09/2023


Cette abaya qui cache le manque cruel d’enseignants

« Vous avez des problèmes d’abaya dans cet établissement ? »

Vendredi dernier, jour de pré-rentrée pour les enseignants, l’après-midi se termine au collège Dulcie-September d’Arcueil quand un nouveau venu glisse la question qui fâche. « C’est l’arbre qui cache la forêt », répond son collègue Pierre Sabourin, professeur d’histoire-géographie, représentant du Snes. « On sait que le phénomène existe dans certains établissements, mais ça sent surtout le contre-feu assez classique pour éviter de parler des vrais sujets : les postes vacants, les classes surchargées… »

Il en sait quelque chose. Dans cet établissement de huit cents élèves qui fonctionne sans principal adjoint, une professeure d’allemand en congé maternité et sa collègue d’anglais en arrêt longue maladie n’ont pas été remplacées, deux postes de professeurs des écoles – en charge des classes Segpa à destination d’élèves en grande difficulté – étaient également vacants lundi 4 septembre. « Ces élèves sont aussi ceux qui ont le plus besoin de stabilité. Ils subissent de plein fouet la pénurie d’enseignants », avance Pierre Sabourin.

Un enseignant devant chaque classe, vraiment ?

« On a lancé une enquête auprès de nos collègues pour confronter la promesse de notre ministre Gabriel Attal à la réalité. Nous avons eu plusieurs centaines de retours dont l’immense majorité indique un déficit de profs », déclare Sophie Vénétitay, porte-parole du Snes.

On ne voit pas comment il pourrait en être autrement, alors que trois mille cent postes de professeurs (contre quatre mille l’an dernier) manquent toujours à l’appel. En cause : des concours de l’enseignement qui ne font plus le plein, notamment en allemand, en mathématiques et en lettres classiques…

[…]


Marion Rousset. Télérama. Source (Extraits)


5 réflexions sur “Après un flot de communiqués…

  1. bernarddominik 07/09/2023 / 10h54

    Mediapart fait un méli mélo mélangeant manque de profs faim inflation colonialisme identité laïcité liberté sexuelle et avec cette soupe parle de panique identitaire. Donc si je comprends bien l’abaya protège la liberté sexuelle (pourtant ces jeunes filles doivent prouver leur virginité pour se marier), l’interdire est une cause de la faim de l’inflation, est due à un esprit colonialiste et est contraire à la laïcité. Pourtant seules les musulmanes la portent en référence à leur appartenance à l’islam. Toute cette campagne pour l’abaya est ridicule sinon risible.

  2. Libres jugements 07/09/2023 / 11h13

    Juste un peu étonné sur la référence à Médiapart alors qu’aucune des deux citations ne soit mentionnée dans cet article.
    J’approuve — mais ce n’est que mon engagement personnel —  » Toute cette campagne pour l’abaya est ridicule sinon risible « .
    MC

    • bernarddominik 07/09/2023 / 16h38

      Mediapart à sorti un article sur la panique identitaire des adversaires de l’abaya qui mélange tout: colonialisme faim laïcité identité liberté sexuelle etc. J’ai cru que l’auteur de l’article avait été inspiré par mediapart

      • Libres jugements 07/09/2023 / 17h12

        Justement, je n’ai pas  » sélectionné  » l’article de Médiapart sur le sujet, parce qu’il me semblait par trop  » meli-melo « .
        Aucune critique de ma part tout le monde est en droit de se tromper.
        MC

  3. laurent domergue 07/09/2023 / 15h13

    En France au cas ou , il y a des écoles pour chaque religion !

Laisser un commentaire