Patrick Puy : liquidateur d’entreprises

[…] Puisqu’il est réputé être l’homme de la situation dès que les comptes d’une entreprise commencent à battre de l’aile, c’est tout naturellement à Patrick Puy qu’a fait appel Hermione, People & Brands (HPB), filiale de la Financière immobilière bordelaise du riche homme d’affaires Michel Ohayon et maison mère de Go Sport. Il a fait son entrée le 4 janvier 2023 dans l’entreprise de vente d’articles sportifs, alors que les mauvaises nouvelles s’enchaînent pour les salariés.

Le 21 décembre 2022, un juge enquêteur a été nommé pour faire un état précis de la situation financière du groupe GO Sport, après une alerte des syndicats.

Ce jeudi, les magistrats ont annoncé que l’entreprise était placée en redressement judiciaire. En parallèle, une enquête pour abus de biens sociaux a été ouverte, après le transfert suspect de plus de 36 millions d’euros de liquidités des comptes de Go Sport à ceux de HPB.

Un scénario catastrophe pour les salariés, qui redoutent de perdre leur emploi, mais que connaît parfaitement Patrick Puy, habitué à capitaliser sur ces situations désespérées.

Dans le communiqué qui annonce sa nomination, HPB indique que la mission du nouveau venu sera de « poursuivre la nécessaire transformation » de Go Sport. Comprendre : chasser les coûts inutiles et, peut-on craindre, se séparer des employés.

Un habitué des plans sociaux

L’impressionnant palmarès du nouveau patron débute il y a plus de vingt ans, avec Moulinex-Brandt. Le passage du polytechnicien comme PDG de la marque d’électroménager se solde en 2001 par un dépôt de bilan […] À Spir Communication, le nombre de salariés passe de 25 000 salariés avant la nomination de Puy comme patron… à 350. Ces dernières années, c’est à Vivarte, ex-groupe de textile André, que le sexagénaire a su faire la démonstration de ses talents de « cost killer ». Les enseignes de mode qui composaient le groupe – dont André ou Naf Naf – ont été liquidées et cédées les unes après les autres, sous l’égide de cet habitué des plans sociaux. Le 28 juin 2022, la cession de l’enseigne de chaussures Minelli marque tout bonnement la disparition du groupe. […]


Marie Toulgoat. Source (Extraits)


2 réflexions sur “Patrick Puy : liquidateur d’entreprises

  1. bernarddominik 24/01/2023 / 14:04

    Un liquidateur sans scrupule. Et sans idées.

    • Libres jugements 24/01/2023 / 14:11

      Pourquoi avoir des idées destinées à la poursuite d’une entreprise qui de toute façon est déjà condamnée par Le tribunal de commerce ?
      Sans scrupule le liquidateur ? Alors que dire du « possédant » d’avant décision de justice, qui organisa le pillage de la caisse, entre autres ?

Laisser un commentaire