Le Maroc attaque les journalistes Rabat-joie

Désireux de se rabibocher avec le Maroc, Emmanuel Macron n’a guère donné de suite diplomatique à l’affaire Pegasus.


Fourni par une société israélienne, ce logiciel avait permis aux services de Sa Majesté Mohammed VI de mettre en place un vaste système d’espionnage téléphonique visant, selon « Le Monde » (20/7/21), diverses personnalités françaises, dont Macron lui-même, ainsi que des ministres et des journalistes, comme Dominique Simonnot, ancienne du « Canard ».

A l’époque, la monarchie chérifienne avait tenté de poursuivre plusieurs médias hexagonaux, coupables d’avoir révélé des faits relatifs au dossier. Le tribunal de Paris l’avait royalement éconduit.

Le Maroc s’est bien rattrapé en Espagne. Fin connaisseur du Maghreb, le journaliste Ignacio Cembrero a comparu, le 13 janvier à Madrid, poursuivi pour… « acte de vantardise » !

Hérité de l’époque médiévale, ce délit est tombé en désuétude. Qu’importe : il permet d’attaquer le confrère ibérique, qui avait accusé la monarchie du royaume chérifien d’avoir hacké (piraté) son téléphone via Pegasus !

Or le nom de cet ancien d’« El Pais », animateur du site El Confidencial, figure bien sur la liste des 50 000 cibles du cheval zélé établie, en juillet 2021, par un consortium de 17 médias internationaux.

Cernbrero ce sombre héros

Honni par le régime, qui l’assigne pour la quatrième fois depuis 2014, Cembrero se voit réclamer une rétractation en bonne et due forme, laquelle reviendrait à disculper le Maroc de tout recours au logiciel espion.

S’il admet l’impossibilité de livrer des preuves matérielles le concernant, le confrère avance des faits troublants : à commencer par la publication, en juin 2021, dans un magazine inféodé au palais, de deux messages cryptés qu’il avait échangés avec des ministres espagnols…

Suggestion pour la prochaine pub du royaume marocain ?

« La liberté de la presse, une cause qui nous tient hackeur. »


Article signé des initiales L. C. Le Canard enchaîné. 18/01/2023


3 réflexions sur “Le Maroc attaque les journalistes Rabat-joie

  1. bernarddominik 21/01/2023 / 21:05

    Macron a encore baissé son pantalon. Il ne se rend pas compte que c’est sa crédibilité de chef d’état qui est en cause. Si.le roitelet du Maroc lui en impose est il encore apte à diriger la France?

  2. Pat 22/01/2023 / 12:29

    Je ne sais pas si c’est toi, Michel, qui concocte ces titres ou l’auteur des articles mais à eux seuls, souvent, ils valent le détour.

    • Libres jugements 22/01/2023 / 14:19

      Pour répondre à ta question sur la sélection de titre…
      Oui, il m’est souvent inspiré des articles développés, mais est souvent « emprunté » aux parutions. en l’occurrence, c’est celui du « canard ».
      Amitiés
      Michel

Laisser un commentaire