Établissements en péril

Hôpital public : le sauver avant fermeture

Partout en France, l’hôpital public est dans une situation catastrophique. Et nombreux sont les soignants qui doutent de la volonté d’Emmanuel Macron de donner les moyens pour renverser la tendance.

C’est un des chantiers les plus urgents […] : sauver l’hôpital public. Même si certains soignants eux-mêmes n’y croient plus. « On a l’impression que, pour Macron, l’hôpital public appartient au passé, il va l’achever », déplore auprès de Charlie André Grimaldi, professeur émérite de diabétologie au CHU de la Pitié-Salpêtrière (Paris 13ᵉ).

Malgré le Ségur de la santé, qui a proposé une revalorisation salariale, la question de la crise de l’hôpital public est loin d’être réglée. D’abord, parce que […] les conditions de travail sont tellement dégradées qu’il devient impossible de recruter du personnel soignant, si bien que plusieurs services risquent de disparaître. La question est donc bel et bien celle du maintien d’un niveau de soins et de santé publique.

[…]

Parmi les services [sur la liste des fermetures], celui d’hématologie de l’hôpital Saint-Louis, à Paris 10ᵉ, en charge des maladies rares et de certains cancers hématologiques, un fleuron de cette discipline […]. Il n’y a plus que deux infirmières de nuit, dont l’une est en partance, et, malgré une volonté de recrutement de l’AP-HP, il est impossible pour l’instant de trouver une remplaçante.

À l’AP-HP, le déficit d’infirmières est considérable : il en manque 1 400 sur 17 000. Parfois, elles sont remplacées par des intérimaires, dans une logique absurde où celles-ci sont plus payées qu’une personne en poste. Cela ne permet pas de mettre en place une équipe performante avec des soignants qui ont l’habitude de collaborer, une intérimaire changeant de service au gré de ses mutations.

Par obligation « on priorise les patients. Ce n’est pas la mission de l’hôpital »

Il suffit de lire les multiples articles qui font état de crises dans tel ou tel hôpital en France pour comprendre l’ampleur du désastre. […] il est incroyable de réaliser combien le manque de moyens s’accentue […].


Article réalisé d’après divers textes


Laisser un commentaire