Putsch

Les bolsonaristes ont échoué

Les partisans de l’ancien président Bolsonaro ont envahi dimanche 08 janvier 2023, dans la capitale Brasília, le Congrès, le palais présidentiel et la Cour suprême.

L’investiture du président Luiz Inacio Lula da Silva, une semaine auparavant, n’aura pas empêché les groupes pro Bolsonaro de rêver d’un coup d’État, refusant le décompte des urnes du 30 octobre 2022.

Lula, absent de la capitale au moment des faits, annonce que les responsables et ceux qui les financent seront poursuivis. 

Est mise en cause la responsabilité du gouverneur du District Fédéral, Ibaneis Rocha, et du secrétaire à la sécurité du District Fédéral, Anderson Torres (ce dernier a été démis de ses fonctions).

Dans la région de Brasília, les bolsonaristes ont largement emporté les élections au Congrès et du gouverneur ; un point d’appui non négligeable pour les putschistes.

Dans plusieurs vidéos diffusées sur les vidéos sociaux, on voit des bolsonaristes discuter sur la Place des trois pouvoirs avec la police militaire de la capitale qui dépend du préfet. « C’est un crime annoncé contre la démocratie, contre la volonté des urnes et pour d’autres intérêts », a réagi une responsable politique sur Twitter. 

Le nouveau ministre de la Justice Flavio Dino a pour sa part immédiatement annoncé l’envoi de renforts.  « Cette tentative absurde d’imposer la volonté par la force ne prévaudra pas », a-t-il insisté.

Selon la Folha de São Paulo, l’armée aurait mis ses troupes en alerte en attente d’un déclenchement d’une opération de Garantie de la loi et l’ordre (GLO), un instrument prévu par la Constitution fédérale.

Le sénateur Rogério Carvalho (PT) émet quant à lui la proposition que les forces de sécurité du district fédéral soient fédéralisées, c’est-à-dire qu’elles passent sous l’autorité de l’état fédéral, et donc du gouvernement « pour garantir l’intégrité des représentations institutionnelles du Brésil ». « Nous ne pouvons pas avoir plus de sympathie pour les criminels », a-t-il ajouté.

De son côté, l’ambassade américaine au Brésil a condamné cette tentative de putsch et appelé à « la fin immédiate de ces attaques ».


Article réalisé à partir de plusieurs médias. MC


3 réflexions sur “Putsch

  1. laurent domergue 13/01/2023 / 12:02

    Ce qui me navre et me peine c’est de voir comment les fachos et autres nationalistes sont en masse capable de tels mouvement , USA , Brésil et bien d’autres pays , ou est la gauche ? , que fait l’extrême gauche et les Anars , sommes nous si peu ?!!!

    • Libres jugements 13/01/2023 / 14:11

      Bien évidemment, tu as raison Laurent.
      Reportons-nous simplement à ceux qui sont aux manettes des médias à l’heure actuelle, les détenteurs de médias audiovisuels, journaux quotidien et hebdos, aucun n’est revendiqué à gauche.
      Il n’y a que le journal l’humanité, (son hebdo et la Terre) au demeurant bien trop dogmatique pour intéresser l’ensemble de la population de gauche.
      Une petite remarque toute personnelle (mais comme d’habitude que je partage, hi, hi !), il en est de même pour les partis politiques dans lesquels il faut constater la déliquescence du NPA, les fortes divergences au sein du PCF comme du PS quant à LFI et divers gauche ou vont-ils ? Reste LO et l’anarchie. Pour ma part, je ne crois ni à l’un, une secte politique, ni à l’autre, l’anarchie, pensant qu’il faut des ridelles pour vivre en société, partant du principe que nulle n’a le droit de faire ce qu’il veut, quand il le veut.
      Avec toute mon amitié
      Michel

Laisser un commentaire