Ils les collectionnent, à La Poste !

Croient-ils vraiment que personne ne s’aperçoit de rien ?

Que la suppression, dès ce 1ᵉʳ janvier, du timbre rouge, celui qui permettait à une lettre d’arriver le lendemain du jour où elle avait été jetée dans la boîte, va passer en douce ? Comme une lettre à la poste ?

En tout cas, ils ont bâti une délirante usine à gaz brinquebalante qui les fait se gondoler : deux jours avant la suppression du timbre rouge, La Poste a inondé la presse de pleines pages de pub triomphante, avec cette accroche : « Tiens, et si on parlait de timbres ? » Et d’affirmer, sans rire : « Nous avons repensé vos envois pour qu’ils soient plus simples, plus fluides, plus fiables, plus digitaux et plus respectueux. »Un service dit « public » qui se paie ouvertement la tête de ses usagers : l’année 2023 démarre bien…

Résumons. Jusqu’ici, pour être (à peu près) sûr que votre lettre postée aujourd’hui arrive demain, il fallait acheter un timbre rouge au prix de 1,43 euro, glisser votre lettre dans l’enveloppe timbrée (accompagnée d’un chèque, d’une photo, d’une fleur séchée, de rien du tout) et aller jusqu’à la boîte aux lettres. Désormais, si vous tenez vraiment à ce que votre lettre arrive le lendemain, il va falloir…

Allumer votre ordinateur. Aller sur « laposte .fr ». Ouvrir un compte à votre nom. Pour cela, donner vos adresse, téléphone, mot de passe. Cliquer sur l’onglet « Envoyer une lettre en ligne ». Taper votre texte (attention, pas plus de trois feuilles).

Fini la lettre manuscrite, évidemment ! À moins de l’écrire à la main, puis de la scanner et de la transférer sur l’écran. Impossible aussi d’accompagner votre courrier d’un chèque. Voulez-vous une lettre en noir et blanc ou en couleurs ?

Pour la couleur, crac, supplément de 30 centimes. Voulez-vous du recto verso ou uniquement des rectos ? Pour les rectos, crac, supplément mahousse : 4 feuilles recto, c’est carrément 1,61 euro de plus. Mais pas grave. Les lettres types sont gratis. La Poste vous en propose 231 modèles, où il ne reste plus qu’à remplir les trous. Il y en a même une de licenciement !

Continuez. Entrez les coordonnées de votre correspondant. Choisissez la date d’envoi. Enfin, donnez votre numéro de carte bancaire et tout ce qui va avec, date d’expiration, etc., payez 1,49 euro (eh oui, c’est 6 centimes plus cher), et cliquez. Ouf !

Ce courrier électronique, La Poste va l’envoyer au bureau le plus proche de votre destinataire. Là, un salarié va le scanner (ce qui va l’archiver automatiquement pendant un an), l’imprimer, le glisser dans une enveloppe où il aura recopié l’adresse indiquée. Un facteur ira la porter. Ouf !


Dessin d’Aurel – Le Canard Enchainé. 04/01/2023

Abandons de Poste

Cette e-lettre rouge, êtes-vous sûr qu’elle arrivera bien le lendemain ? Non : sur le site, il est précisé en petits caractères que, J + 1, c’est juste un « délai indicatif ». Un journaliste du « Parisien » (2/1) qui en a envoyé deux, vendredi 30 décembre, a constaté que, le lendemain, aucune des deux n’était arrivée…

Résumons. L’urgence ? Pas assurée. La confidentialité ? Non plus (à moins de croire dur comme fer que, les salariés de La Poste ayant prêté serment, ils ne regarderont jamais le courrier affiché sur l’écran juste sous leur nez). Le prix ? Plus élevé que l’ancien timbre rouge. Bravo.

L’argument de La Poste ?

Il y a de moins en moins de courriers urgents. Or les courriers urgents exigent 300 liaisons routières et trois avions quotidiens. Elle va pouvoir tailler là-dedans. Faire des économies. Lesquelles vont, par la même occasion, affecter le timbre vert : avant le 1ᵉʳ janvier, il déclenchait une distribution en deux jours. Désormais, ce sera trois. Génial ! Mais qu’importe ! Ce sera bon pour la planète ! 60 000 tonnes de CO₂ en moins ! Vive l’écologie à la sauce postale !

Le syndicat SUD-PTT, qui a lancé une pétition approchant aujourd’hui les 30 000 signatures, en est sûr : le vrai but de La Poste est de continuer de supprimer des emplois. Il estime à 20 000 ceux qui sont menacés par cette opération. Déjà très rentable puisque, en 2021, son bénéfice net, historique, s’est élevé à 2,1 milliards d’euros, La Poste veut l’être toujours plus…

Quant aux 13 millions de Français dits en situation d’« illectronisme », incapables de se livrer à toutes ces manips numériques, il ne leur reste plus qu’à la trouver bien bonne. Puisqu’on leur dit que désormais les envois seront « plus respectueux » !

Vous croyez avoir fêté le 1ᵉʳ janvier ?

Mais non, La Poste vous l’assure : c’était un 1ᵉʳ avril.


Jean-Luc Parquet. Le Canard enchaîné. 04/01/2023


2 réflexions sur “Ils les collectionnent, à La Poste !

  1. bernarddominik 10/01/2023 / 12:33

    Rajouter que la banque postale est nulle et en plus mal sécurisée: mon épouse a été victime d’une tentative d’escroquerie consistant à faire disparaître un petit règlement de la carsat que nous avons heureusement détecté et il a fallu menacer de porter plainte pour que l’argent revienne 3 semaines plus tard sur le compte.

    • Libres jugements 10/01/2023 / 14:05

      Oui, La banque postale est non seulement nulle, mais un des 72 clubs du 07 (faisant partie de la fédération du 07 UNRPA dont ma femme est présidente fédérale), a vu son compte postale débité de 6 000 € sans que personne sache où est passé l’argent. Après plainte à la gendarmerie, puis lettre d’avocat, après 2 mois d’hésitation de l’organisme bancaire, l’argent s’est retrouvé sur le compte sans que personne de l’organisme assure comprendre… Du coup changement de banque des clubs ardéchois encore à la banque postale…

Laisser un commentaire