Casé !

Il fut dénonciateur des recasés, aujourd’hui recasé à son tour !

L’autorité de la concurrence avait su, jusqu’à une date récente, échapper au pantouflage : c’est bel et bien fini.

Emmanuel Combe, qui fut pendant plus de dix ans vice-président du collège de ladite Autorité après en avoir été membre de 2005 à 2012, va désormais arrondir ses fins de mois chez Image 7. Cette société, fondée par une ancienne attachée de presse de Giscard puis de Fillon, Anne Méaux, s’est spécialisée dans la communication et le lobbying, et compte parmi ses clients des vedettes du CAC 40.

Doté du titre ronflant de « consultant-senior advisor », ce professeur de sciences économiques à Paris-I y travaillera, selon le communiqué d’Image 7, « sur les questions de stratégies d’entreprise, de concurrence et de régulation ». La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique a donné son feu vert à ce transfert.

Pour prévenir tout risque de conflit d’intérêts, il a simplement été interdit à Combe de faire bénéficier de ses talents les seules entreprises sanction­nées à son époque par l’Auto­rité de la concurrence. Il lui reste donc bien des grandes sociétés prêtes à rentabiliser son carnet d’adresses.


Une réflexion sur “Casé !

  1. bernarddominik 03/01/2023 / 11:57

    Notre république est très laxiste en ce qui concerne la corruption

Laisser un commentaire