Quelle bonne idée !

L’Aveyron fait partie des 19 collectivités retenues par le gouvernement pour expérimenter la nouvelle formule du RSA dès le 1er janvier.

Le département accueillera France Travail, un dispositif prévoyant de faire bosser entre 15 et 20 heures par semaine les bénéficiaires du RSA (598 euros mensuels pour une personne seule).

Le hic : ce sont les habitants de l’ancien bassin sidérurgique sinistré de Decazeville qui serviront de cobayes !

De quoi révolter le député Nupes de l’Aveyron, Laurent Alexandre, qui dénonce, dans un communiqué publié le 16 décembre : « Ce qui guide le dispositif France Travail est soi-disant de responsabiliser les personnes privées d’emploi et de leur imposer des « devoirs » en contrepartie du « droit » aux allocations. L’Etat a-t-il pour sa part rempli ses « devoirs » envers les habitants du bassin en laissant la SAM fermer ? ».

La fermeture de cette fonderie d’aluminium aveyronnaise en décembre 2021, après que son client Renault a refusé de soutenir l’ultime offre de reprise, a en effet mis sur le carreau 340 salariés et torpillé autant de familles.

Et maintenant… au boulot, les assistés !


Laisser un commentaire