Brèves du 21 déc. 2022

  • Le Rassemblement National de la Jeunesse (RNJ) fait peur aux proches du président de la république. Ce RNJ met un terme à Génération Nation, créé quelques années auparavant par Jordan Bardella. Le premier cercle macroniste a ainsi été surpris de voir que la fête du RNJ donnée récemment à bord d’une péniche entre la tour Eiffel et le Trocadéro, ait rassemblé plusieurs centaines de militants enthousiastes, dont certains venus des républicains. À leur tête un certain Romain Thionnet. Lequel a fait ses classes dans le syndicalisme étudiant d’extrême droite. Il cultive aussi une fibre ethniciste et antilibéral. « Le pire murmure un conseiller du chef de l’État, c’est qu’il est brillant, très intello, très fin et que c’est un cerveau de plus pour Marine Le Pen ». Et le conseiller d’ajouter « il a dû se tromper de parti… », pensant certainement à « Renaissance ».
  • Les Fleuristes nouvelles victimes de la hausse des prix de l’énergie. Comme le rappelle « Le Parisien » (11/12), 70 % de la production mondiale est produite ou transite par les Pays-Bas « Son modèle, basé sur des serres éclairées et chauffées 24 heures sur 24 (…), ce qui permet de fournir des roses et des tulipes toute l’année, n’est plus économiquement viable (…). Au bout de la chaîne, avec les tarifs de transport qui explosent, les fleuristes clients des Pays-Bas trinquent avec une production en baisse et des prix jamais vus ».

2 réflexions sur “Brèves du 21 déc. 2022

  1. bernarddominik 21/12/2022 / 10:48

    Et oui les serres hollandaises ont tué la rose des Alpes Maritimes et du Var. Peut-être va t on revenir à plus de logique

    • Libres jugements 21/12/2022 / 11:47

      La logique serait que l’on cesse de vouloir manger des fraises, des melons à Noël ou offrir un bouquet de muguets, de pensées, de jonquilles au premier de l’an, de manger d’abord la production locale, encore faudrait-il le savoir lors de l’achat sur l’étalage… en un mot comme en cent, respecter la territorialité, le cycle des saisons et les cultures naturelles.
      Mais, alors, que deviendront les grandes surfaces.
      Eh bien, comme aux États-Unis, les centres commerciaux fermeront les uns après les autres aux profits des commerces locaux… Nous avons l’exemple US sous les yeux, mais la voracité financière des entrepreneurs, la publicité et la facilité, nous empêche de voir la réalité.
      Amitiés
      Michel

Laisser un commentaire