Quelle semaine, celle du 11-17 déc. 2022 !

On grelotte dans certains foyers et dans certains lycées vétustes.

Les files d’attente s’allongent à la porte des locaux des associations distribuant des colis alimentaires. Des centaines de personnes dorment dans la rue. Les prix de l’alimentation continuent de monter en flèche, comme ceux de l’énergie. Se nourrir et se chauffer vont devenir des produits de luxe. Et pendant ce temps-là…

  • Pendant ce temps-là, les chaînes d’information font remonter les effluves des culs-de-basse-fosse de la politique. Mesurons l’ampleur du problème et ses conséquences possibles.

En une semaine, on apprend qu’au Parlement européen des parlementaires reçoivent des enveloppes d’argent liquide pour empêcher le vote de résolutions condamnant les pratiques esclavagistes au Qatar sur les chantiers des équipements pour la Coupe du monde de football. On nous révèle que certains vont même jusqu’à participer à des votes dans une commission parlementaire celle des « libertés civiles et des affaires intérieures »- dont ils ne sont pas membres pour obtenir la libéralisation des visas du Qatar en déclarant sans gêne que ce pays est « en tête en matière de droits du travail ». Ici ce n’est pas du « lobbying » comme on le dit parfois, mais de la corruption et tentative de corruption.

En France, la même semaine, on assiste au retour de M. Sarkozy devant les tribunaux, à la condamnation de M. Quatennens pour violences conjugales, à celle de M. Laporte, ancien ministre des Sports, pour corruption dans le rugby, à des perquisitions chez McKinsey et au parti du président Renaissance, à l’ouverture d’une enquête sur les agissements de la directrice de Frontex, une autre sur la résidence fiscale de M. Strauss-Kahn…

Un martien atterrissant à Paris pourrait penser que tout est pourri au pays de France. En tout cas, toutes ces « affaires » ne sont que le fumier épandu sur le terreau qui fait grandir l’extrême droite.

Et, tout le week-end une petite bande de piètres penseurs radicalisés, Finkielkraut, Zemmour, Houellebecq, des journaux comme Valeurs actuelles, Causeur, mais aussi le Figaro Magazine, se sont déchaînés, la bave aux lèvres devant micros et caméras pour exciter la déraison, l’intolérance, l’esprit de guerre et de division, tantôt contre les supporters français dont les parents sont nés au Maroc – et qui ont contribué à défendre et reconstruire la France – tantôt contre Annie Ernaux dont on devrait toutes et tous s’enorgueillir qu’elle reçoive le prix Nobel de littérature.

Contrairement à leurs éructations, les seules violences sérieuses repérées après le match France-Maroc sont celles des partisans d’extrême droite et de droite extrême. Des groupuscules fascisants ont en effet organisé ce qui s’apparente à des « ratonnades » contre des supporters de l’équipe marocaine.

[…] Le ministre de l’Intérieur laissera-t-il faire encore longtemps cette extrême droite violente, haineuse, raciste qui défile à visage découvert dans nos rues ? […]

La combinaison d’une multitude de colères et de frustrations, d’angoisses et de peurs, augmentées encore par l’inflation galopante, la guerre ou les bouleversements climatiques peuvent mener au pire [si une grande partie de nos contemporains, ne s’unissent pas pour offrir un autre projet, un autre pouvoir], pour la justice, la liberté et la paix.[…]


La lettre du 17/12/2022. Patrick Le Hyaric. Source (Extraits, Lecture libre) 


Une réflexion sur “Quelle semaine, celle du 11-17 déc. 2022 !

  1. Pat 19/12/2022 / 19:14

    N’en jetez plus, la cour est pleine ! Restent les combles, et les caves…

Laisser un commentaire