Brèves du 12 déc. 2022

  • Certains écoutent « religieusement » ses philosophes de pacotille. Un dialogue échange entre Michel Houellebecq et Michel Onfray. Le premier affirmant dans un hors-série « Front populaire ». 29/11/2022 : « Quand des territoires entiers seront sous contrôle islamique, il y aura des attentats et des fusillades dans des mosquées, des cafés fréquentés par des musulmans, bref, des Bataclan à l’envers ». Un journaliste a écrit un article « résumé de la rencontre » entre ces deux zozos dans « Le Figaro » (30/11/2022) en ces termes : […]« c’est brillant, profond, souvent drôle et en tous points passionnant […] ». Citations : Houellebecq dit « le grand remplacement, j’ai été très choqué que l’on appelle ça une théorie. Ce n’est pas une théorie, c’est en fait » et Michel Onfray de renchérir : « c’est objectivement ce que disent les chiffres » et d’ajouter l’argument qui tue, indélicat : « regardez comme la qualité du sperme s’est modifiée » (toujours dans le même hors-série du Front populaire). En voilà deux qui feraient mieux de se taire.
  • Le cumul de fonctions de l’ex-premier ministre australien, Scott Morisson, peut surprendre. Selon « Le Monde » (3/12/2022), « il était, à la fois, ministre de la santé, des finances, de l’intérieur, du trésor et des ressources minières… mais les Australiens n’en savaient rien ». Il s’était octroyé tous ses ministères durant la pandémie « dans le plus grand secret »… s’il a présenté des excuses, il n’en a pas moins rejeté « la faute sur les journalistes, qui, selon lui, n’ont pas eu l’idée de l’interroger sur le sujet » ! Voilà qui s’appelle ne pas manquer d’air.

Laisser un commentaire