Je suis

Tu n’es pas venu au monde pour voir tes os blanchir dans les eaux blanches d’un Bou-reg-reg (1) ni pour contempler ton ombre décroître sur les routes de détresse. Prends feu à ma voix, frère, je détiens le privilège heureux de semer l’orage.
Lève-toi et crie ta nuit, si tu oses soulève-la au-dessus de ta tête branlante et jette-la au sol si tu oses, la nuit casse comme du verre ! Puis laisse parler ton kif, tu as le bouquet prophétique quand tu chantes les catastrophes…
Lève-toi frère, chaque soleil couché est un homme mort.


Rachida Madani – Recueil “Blessures du vent, z005 ».


  1. Bou-reg-reg: rivière située entre Rabat et Salé.

Une réflexion sur “Je suis

  1. Pat 10/12/2022 / 12:24

    C’est beau ! avec la tonalité des sagesses orientales.

Laisser un commentaire