Les pires recettes d’Internet…

… ou comment faire, à la fois du Buzz et du fric sur la connerie humaine !

S’il vous arrive de passer un peu de temps sur les réseaux sociaux, vous n’avez pas pu manquer cette tendance. Que ce soit dans les « shorts » de YouTube, les « Réels » d’Instagram et Facebook ou plus largement sur TikTok, Internet est inondé de recettes de cuisine.

Attention, on ne parle pas ici de recettes sympathiques comme on avait souvent l’habitude de voir il y a quelques années sur Facebook via des pages du type Tasty ou Ptitchef.com. On parle ici de recettes absolument immondes, de mélanges d’ingrédients improbables et de cuisson hasardeuse.

On peut citer par exemple :

  • La fameuse purée de chips (vous faites bouillir des chips dans une casserole d’eau très salée, puis vous venez y ajouter du fromage râpé)
  • Les sucettes au poulet (du poulet frit, puis cuit au four mais toujours rose à la suite de cette double cuisson
  • De la mayonnaise frite.
  • Quand ce n’est pas la recette, c’est le plan de travail qui est ignoble, comme cette dame qui réalise un chocolat chaud… sur la cuvette de ses toilettes.

Certains internautes voient dans ces vidéos improbables du « fétichisme sexuel ». Il existe, en effet, niché entre le fétichisme du latex et celui de l’uniforme, le « sploshing », en français « éclaboussement ».

Ce fétiche, lié à la nourriture, consiste à s’enduire ou se faire enduire le corps de produits liquides, collants, mousseux, comme du ketchup ou du miel. D’une manière plus générale, il consiste aussi à rendre la nourriture « lubrique ». Or, dans certaines de ces vidéos de recettes improbables, on peut constater (si on la cherche vraiment) une esthétique proche de la pornographie : des gémissements, des formes phalliques que l’on enduit de beurre à deux mains, des zooms incessants… Difficile pour autant de comparer une recette de tarte au Sprite à un fantasme.

C’est à se demander si les spectateurs qui signalent ce genre de vidéos pour « contenu sexuel » ne frôlent pas une paranoïa puritaine.

En réalité, les inventeurs de ces créations culinaires, principalement des Américains, ne sont pas « fous » […] Plus la recette est dégueulasse, plus le visionneur est fasciné de dégoût.

Résultat : Certains comptes cumulent ainsi des centaines de milliers d’abonnés […], leurs vidéos sont regardées longtemps, voire plusieurs fois, et partagées de manière virale. Et qui dit viralité dit potentielle monétisation.

[Donc, pour le buzz (ou l’absurdité) si vous souhaitez vous faire connaître sur le net, prétendre à quelques revenus, réalisé une vidéo montrant vos deux mains, madame (monsieur) manipulant langoureusement une carotte tout en l’enduisant de mayonnaise, jusqu’au râle final. Mais, vous pouvez aussi vous abstenir de consulter ces conneries]. MC


D’après un article Web de Lorraine Redaud. Charlie hebdo Web. Source (Extraits)


Une réflexion sur “Les pires recettes d’Internet…

  1. bernarddominik 04/12/2022 / 09:05

    Vrai: la bétise n’a pas de limite.

Laisser un commentaire