Intouchable…

… c’est pas si sûr !

[…] l’Arcom pourrait décider de couper l’antenne à C8. Alors pourquoi ne l’a-t-elle pas encore fait ?

Cyril Hanouna semble intouchable. Sur le plateau de Touche pas à mon poste ! (TPMP), il enchaîne les sorties problématiques depuis près d’une décennie, ne reculant devant rien pour assurer le spectacle et, surtout, pour garantir les intérêts de son patron, Vincent Bolloré.

En témoignent ces injures proférées le 10 novembre à l’encontre du député FI Louis Boyard, qui avait osé critiquer le milliardaire. « TPMP et Hanouna ne sont que le bout de la lorgnette. Bolloré souhaite acquérir un maximum de vecteurs d’information et de culture, en vue d’instaurer une hégémonie réactionnaire d’extrême droite », explique Arié Alimi, avocat du jeune député, qui a porté plainte contre Hanouna.

Avec Canal Plus, le milliardaire dispose déjà d’un outil de création culturelle. Europe 1 et CNews lui servent à contrôler l’information. « Sur C8, TPMP est le fer de lance de ce combat idéologique », complète Arié Alimi.

Le pouvoir de l’Arcom

Mais alors, comment lutter face à la toute-puissance de Bolloré, qui acquiert des médias à la chaîne pour y servir la soupe à l’extrême droite ? Et comment stopper Hanouna, son défenseur le plus fidèle ? Pour l’heure, seule une institution en a le pouvoir : l’Arcom.

Issue de la fusion entre le CSA et l’Hadopi, l’Arcom est l’autorité publique indépendante qui régule l’audiovisuel en France. C’est elle qui attribue les différents canaux de la TNT et peut aussi décider de rompre ou de ne pas renouveler la convention qui autorise les chaînes à émettre. En plus de la loi, C8 doit donc respecter certaines obligations déontologiques, fixées par l’Arcom.

La chaîne est ainsi tenue d’ « assurer le pluralisme de l’expression des courants de pensée et d’opinion », « ne pas encourager des comportements discriminatoires » ou encore « faire preuve de retenue dans la diffusion d’images ou de témoignages susceptibles d’humilier les personnes ». Autant de principes qui semblent régulièrement, et allègrement, bafoués par TPMP.

Pourquoi, alors, l’Arcom n’a-t-elle pas encore suspendu la diffusion de l’émission ou même résilié la convention de C8, comme elle en a le pouvoir ? « Prévenir avant de sanctionner, telle est la mission de l’Arcom », écrit l’institution sur son site.

Après avoir examiné les signalements reçus, l’Arcom peut envoyer un rappel à la réglementation, une mise en garde ou une mise en demeure aux chaînes incriminées. Si, et seulement si, une chaîne commet de nouveau une infraction pour laquelle elle a déjà été mise en demeure, l’Arcom fait appel à un rapporteur indépendant qui peut proposer une sanction.

[…]

À défaut d’une décision radicale de l’Arcom, d’autres leviers existent pour lutter contre le discours propagé par TPMP. À l’image de l’action des Sleeping Giants, collectif citoyen qui interpelle et incite les annonceurs de l’émission à cesser de la financer, pour lutter contre « l’instrumentalisation politique qui en est faite par Bolloré ». […]


Yann Mougeot. Source


Une réflexion sur “Intouchable…

  1. bernarddominik 03/12/2022 / 21:27

    En plus C8 s’est spécialisé dans les vies de saints, histoires bibliques, et autres bondieuseries.

Laisser un commentaire