Brèves du 29/11/2022

  • Éducation nationale, ce champ de ruines. La volonté d’inculture profite aux entreprises recrutant une main-d’œuvre non qualifiée donc à bon marché. L’éducation nationale recrute actuellement des professeurs et du personnel de l’éducation à tous les niveaux pour la rentrée 2023, dans des conditions pour le moins suspect. Les candidats ne se bousculant pas constatant, la dégradation des conditions de travail, des salaires au ras des pâquerettes, une navigation à vue des ministres, des parents d’élèves à calmer, des incidents ou menaces-intimidations dans les cours par certains élèves, etc. Volontairement moribonde l’éducation nationale pour le plus grand profit de l’enseignement libre ?
  • Bruno Attal, syndicalisme policier d’extrême droite, et Jean Messiha, transfuge du RN, ont eu l’idée géniale de tourner un film, racontant les odieuses persécutions des flics de base par leur hiérarchie. Le titre : « Policiers en colère ». D’une part c’est tellement mauvais que même les plus réacs s’en détournent, mais en plus, les auteurs ont utilisé une musique « couverte » par des droits d’auteur. Voilà une habitude connue dans cette bande d’uluberlus zemmourienne.
  • Ciotti – Wauquiez. Le premier nommé est le lièvre, courant devant le futur candidat LR à la présidentielle de 2027. Laurent Wauquiez soutient Éric Ciotti dans la course à la présidence du LR qui se tiendra le 4 décembre prochain. Il souhaite la victoire de Ciotti au premier tour, voyant d’un mauvais œil, la constitution d’un front anti Ciotti (l’alliance entre Retailleau et Pradié) en cas de second tour. Retailleau, comme Pradié, ne faisant pas mystère d’une future alliance avec la Macronie, dont Laurent Wauquiez ne veut pas entendre. Attendons la suite.

Laisser un commentaire