Big Brother récrit tout !

Un danger sur la pluralité et la liberté d’expression…

D’ici à  2025 ou 2030, 90 % du contenu de l’Internet sera généré automatiquement », prédit Nina Schick, spécialiste de l’intelligence artificielle (IA) générative, dans un article du « Wall Street Journal » repris par « L’Opinion » (18/11).

A l’université de Leyde, le professeur Peter van der Putten et son équipe ont mis au point un logiciel capable de récrire un article dans le style de n’importe quel journal introduit dans sa base…

Il y a désormais 180 start-up spécialisées dans les logiciels générant automatiquement des textes au service d’entreprises, qui les aident à « monter » dans le classement des recherches sur Google.

Le but, bientôt atteint : produire des textes indiscernables de ceux produits par un rédacteur humain, sans scorie qui trahisse la provenance d’une machine. L’avantage : démultiplier l’activité des individus les plus créatifs…

Le danger, qui n’est pas mince : atteindre le pluralisme en plein coeur. « Le contenu synthétique généralisé et indétectable (…) risque de remplacer un vaste écosystème florissant d’individus spécialisés (…) par la seule volonté d’une poignée de grandes organisations et entreprises, qui auront ainsi un plus grand pouvoir pour façonner la pensée de Monsieur Tout-le-Monde. »

L’autre risque, tout aussi redoutable pour la démocratie : miner la confiance dans les textes produits, tels les faux avis d’internantes sur Amazon, déjà générés automatiquement à hauteur de 20 %, d’après le concepteur d’un logiciel de détection.

Sans parler de la diffusion massive de fake news en temps de crise ou de guerre, ou de l’usage des deepfakes, des vidéos truquées d’acteurs ou d’hommes politiques célèbres.

D’où le risque d’un doute généralisé, digne du malin génie de Descartes. « Si tout peut être truqué, alors pourquoi devrais-je croire que quelque chose est réel ? » conclut la spécialiste déjà citée.

Bref, l’ère des manipulations de masse ne fait que commencer… en attendant la révolte des ordinateurs !


Article signé des initiales D. F. Le Canard enchaîné. 23/11/2022


Laisser un commentaire