En attente de réponse-s

L’épisode de l’Ocean Viking, avec à son bord 234 migrants récupérés en mer, met en scène [plusieurs] catégories d’individus :

  1. les migrants,
  2. les passeurs,
  3. les associations humanitaires,
  4. les responsables politiques des pays européens qui reçoivent ces migrants sur leurs côtes
  5. les responsables politiques des pays européens qui ne veulent pas les recevoir.

Chacune de ces catégories agit selon une logique qui lui est propre.

  • Les migrants veulent rejoindre l’Europe pour avoir une vie meilleure.
  • Les passeurs veulent gagner de l’argent grâce à cette manne.
  • Les associations qui recueillent ces miséreux en mer veulent sauver des vies.
  • Les dirigeants des pays d’Europe veulent éviter une immigration incontrôlée.

Quand on tente de trouver la bonne solution pour mettre fin à ces tragédies qui finissent souvent au fond de la Méditerranée, chacun choisit la catégorie qui correspond à sa sensibilité.

  • Si vous êtes charitable, vous défendrez les migrants et les associations qui leur viennent en aide.
  • Si vous raisonnez d’un point de vue strictement politique, vous rechignerez à les accueillir, de peur de donner du grain à moudre aux partis politiques xénophobes.
  • Si vous êtes pragmatique, vous comprendrez que les passeurs aussi cherchent à gagner leur croûte en tirant profit de la situation, car les affaires sont les affaires.

Une chose est sûre, personne n’est capable de prendre en compte la totalité des aspects de cette situation dramatique pour lui donner une réponse globale et cohérente.

C’est souvent ainsi que fonctionne la vie politique dans nos démocraties : une pièce de théâtre où il n’existe pas de metteur en scène, pas d’auteur ayant écrit les dialogues. Comme une sorte d’improvisation permanente de la vie politique où tout le monde aimerait avoir le beau rôle.

[…]


Riss. Charlie Hebdo 16/11/2022 (Courts extraits de l’édito)


La réalité est qu’aucune personne africaine, asiatique ou moyen-oriental, bénéficiant de conditions de vie équivalentes aux pays européen (éducation, soins, sanitaires, démocratie, liberté d’expression, salaire, etc.) n’a le souhait de migrer. MC


Laisser un commentaire