Inquiétant !

Zéro pointé en apprentissage de la lecture !

En l’absence de formation, certains enseignants adoptent des pédagogies (…) totalement inacceptables au regard des connaissances scientifiques actuelles. » Le Conseil scientifique de l’Education nationale (CSEN), une instance d’évaluation des outils pédagogiques, a pondu, en octobre, une « note d’alerte » courroucée sur l’enseignement de la lecture en CP (« Le Figaro », 2/11). S’appuyant sur une enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de plus de 16 000 enseignants, le CSEN regrette que « bon nombre [d’entre eux] continuent d’utiliser des manuels peu efficaces ». Au coin !

Dans le viseur des membres du Conseil : la célèbre « méthode globale » de lecture, très à la mode dans les années 70. Fondée sur la reconnaissance des mots sans forcément les déchiffrer, son « inefficacité pédagogique (…) a été maintes fois démontrée, tonnent les experts. Que pourrait en apprendre l’élève si ce n’est que, lire, c’est deviner et qu’il doit être bien stupide, puisqu’il en est incapable ? »

A l’inverse de l’approche globale, le CSEN recommande la méthode syllabique, estimant que l’« apprentissage rapide et systématique des correspondances graphème-phonème » est « le seul à offrir à l’enfant la liberté de lire » et « à lui donner accès à de nouveaux mots ». Voilà qui peut toujours servir.

Interrogés, les professeurs de l’échantillon utilisant la méthode globale expliquent n’avoir « pas reçu de formation préalable » à l’entrée du CP et l’avoir choisie « en raison de sa gratuité sur Internet ». D’où la proposition du Conseil que « chaque enseignant de CP dispose d’un budget pour acheter, si sa classe n’en est pas déjà équipée, des manuels conformes aux connaissances actuelles ».

Ça, c’est une idée globalement brillante !


Article signé des initiales C. B. Le Canard enchaîné. 09/11/2022


Plus la population manque de culture générale, plus elle est manipulable et manipuler à souhait, par la communication gouvernementale. Un comportement que n’aurait pas renié Goebbels en son temps. MC


Laisser un commentaire