Lune au fil de sel gemme

La parole ayant été dite, elle s’est tue
Est rentrée dans sa coquille d’escargot
Autour de la parole il y avait la musique
La nuit touchant la nuit éclairée par sa lampe

La nuit assise et profilée en nef d’église
En nef aussi qui est vaisseau de mer
Autour d’elle il y a, furieux, les beaux poissons
Argenterie fondue caressée par la lune

La lune est seule, elle est violon de solitude
Les morts avec au bras leur panier de mélancolie
Lui jettent dans l’amour des poignées de sel gemme


Salah Stétié. Recueil « Le mendiant aux mains de neige ».


Laisser un commentaire