Enterrez-moi ça !

Le promoteur VINCI va bientôt faire disparaître sous une épaisse couche de terre la carrière de la Corderie, vieille de 2 500 ans. Ouverte par des colons grecs pour construire la ville nouvelle de Massalia (Marseille), cette carrière a été mise au jour en 2017 dans le quartier Saint-Victor (au pied de Notre-Dame-de-la-Garde).

Les archéologues font alors des découvertes exceptionnelles sous une parcelle vendue par la ville de Marseille (époque Gaudin) pour faire place à 109 logements et à un parking souterrain. Outre des blocs sculptés inachevés et des outils utilisés par des ouvriers antiques, les fouilleurs retrouvent un atelier de taille de sarcophages.

Fin juillet 2017, le ministère de la Culture déclare qu’il envisage de classer une petite partie du site. Quelques jours plus tard, une pelleteuse en détruit tout un pan. Elle aurait même tout rasé si des habitants du quartier ne s’étaient pas mis en travers de sa route.

Seuls 635 m2 sur les 4 200 fouillés ont survécu.

Pas pour longtemps. Après avoir promis d’ouvrir ces quelques vestiges à la visite, l’Etat a fini par se raviser et a décidé de les enfouir. Des opposants et des scientifiques ont déposé, en vain, un recours devant le tribunal administratif (« La Marseillaise », 7/11). Et l’actuelle ministre de la Culture, Rima Abdul-Malak, a envoyé promener les représentants des associations l’ayant interpellée sur la question lors du récent Salon du patrimoine, qui était, en l’occurrence, fort mal nommé…


Article signé des initiales H. L. Le Canard enchaîné. 09/11/2022


Une réflexion sur “Enterrez-moi ça !

  1. bernarddominik 15/11/2022 / 19:09

    Les profits de Vinci comptent plus que les vieilles pierres de Marseille.

Laisser un commentaire