Payer pour troller

Vous connaissez la vieille loi d’Internet : si un service est gratuit, c’est que vous êtes le produit.

Mais ça, c’était avant. Avant le rachat de Twitter par Elon Musk. Dorénavant, vous avez la possibilité d’être le produit, tout en payant. Cet enclos à forcenés était jusqu’ici animé par une cohorte de trolls et autres sociopathes qui avaient décidé de mettre leur vie entre parenthèses pour échanger insultes, menaces et autres joyeusetés.

Avec l’arrivée de Musk, les règles changent : pour disposer d’un compte certifié (autrement dit être sûr que votre identité n’a pas été usurpée), il va falloir payer 8 dollars par mois.

Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, il faudra s’abonner non pour pouvoir lire, mais pour pouvoir écrire. Les vieilles techniques de l’auto-édition modernisée pour les réseaux sociaux. Les abonnés pourraient voir leur compte orné non pas d’un oiseau bleu, désignant Twitter jusqu’ici, mais d’un gros pigeon.

D’autres nouveautés sont probablement à venir. C’est qu’il faut bien amortir les 44 milliards de dollars déboursés pour le réseau social… À ce prix-là, rien ne sera épargné aux masochistes qui décideront de continuer à tweeter. Ils le feront en compagnie de Trump, qui va vraisemblablement effectuer son grand retour sur le réseau social.

Huit dollars par mois pour provoquer une faillite démocratique, Mais on est libre de ne pas suivre…


G. Erner. Charlie Hebdo. 09/11/2022


Laisser un commentaire