Façon de voir…

… par un anar sétois.

La Guerre

À voir le succès que se taille
Le moindre récit de bataille,
On pourrait en déduire que
Les braves gens sont belliqueux.

La guerre,
C’est sûr,
La faire,
C’est dur,
Coquin de sort !
Mais quelle
Belle fête,
Lorsqu’elle
Est faite,
Et qu’on s’en sort !

C’est un sacré frisson que donne
 Au ciné le canon qui tonne.
Il était sans nul doute d’un
Autre genre autour de Verdun.

Bien qu’on n’ait pas la tête épique
Au pays de France, on se pique
D’art martial, on se repaît
De stratégie en temps de paix.

« Allons enfants de la patrie »,
 À tue-tête, on le chante et crie.
Qu’on nous dise : « Faut y aller ! »,
On est dans nos petits souliers.

C’est beau, les marches militaires,
Ça nous fait battre les artères.
On semble un peu moins fanfaron,
Sitôt qu’on approche du front.

Les uniformes et les bottes,
Les tuniques et les capotes,
C’est à la mode, on les enfile
Très volontiers dans le civil…

À voir le succès que se taille
Le moindre récit de bataille,
On pourrait en déduire que
Les braves gens sont belliqueux.


Georges Brassens


Laisser un commentaire