La comptable du sable

Un aigle nous regarde avec des yeux de Nil
Il a déjà compté tous les grains de ce sable
Et dans l’air azuré se déploie sa puissance
L’empire est avec lui et ses feux d’oasis
Une fillette nue traverse les songes
L’onde de l’hypothèse est sa barque de nuit
Elle attend de sa rose un jet spirituel
Elle attend de sa vie un anneau de néant
Elle sait que la verticalité oblige
Et les chiens d’un aboi saluent ses yeux partis


Salah Stétié


Laisser un commentaire