Ça bouge au JT de France 2

Elle tient un « 20 heures » qui n’a jamais été aussi haut, on est très contents, et je suis très contente d’avoir Anne-Sophie Lapix au « 20 heures ».

Delphine Ernotte, la pédégée de France Télés, a dû forcer son enthousiasme, le 26 octobre, face à la commission des Affaires culturelles de l’Assemblée, où certains députés s’inquiétaient d’un départ de la reine du « 20 heures » de France 2. Leur crainte n’était pas complètement infondée : Lapix n’est plus en odeur de sainteté au 8ᵉ étage du groupe public. Seulement, voilà : elle est devenue compliquée à écarter. Depuis des mois, ses soutiens cultivent l’image – un brin excessive – d’une vaillante opposante à l’Élysée. Et, ces dernières semaines, son statut de martyre potentielle du pouvoir s’est consolidé.

Critique, et tac !

Le feuilleton démarre le 21 octobre, dans la presse pi-pole. « Voici » publie un article mettant en concurrence les trois stars féminines de la Deux : Anne-Sophie Lapix, Léa Salamé et Caroline Roux. La première est donnée partante, les deux autres sont dans les starting-blocks, prêtes à bondir dans son fauteuil du « 20 heures ».

Or Salamé et Roux n’ont pas vraiment la réputation de faire trembler le gouvernement…

Quatre jours plus tard, mardi 25, dans un communiqué, le Syndicat national des journalistes en remet une couche en faveur de Lapix : « L’Elysée ne voudrait pas d’elle, comme nous l’avons écrit il y a quelques mois ? Certains cadres de l’info seraient maintenant prêts à donner satisfaction au pouvoir… » Allusion à peine voilée au débat de l’entre-deux-tours, dont Lapix avait été privée à la demande de Le Pen et Macron, ce dernier l’ayant jugée, quelques jours plus tôt, « trop critique et décliniste » (« Le Monde », 12/3).

La crainte de voir la vedette du « 20 heures » mise sur la touche tient surtout à l’arrivée, le mois dernier, d’Alexandre Kara à la tête de l’info. Après le passage de Laurent Guimier, cet historique de la maison a été nommé pour ramener la paix sociale. Frappé cet été par une motion de défiance, Guimier a été répudié par Ernotte pour son manque d’investissement. Et un petit dépassement de budget, aussi (10 millions d’euros sur les 240 millions dont dispose la direction de l’info). Au sein du groupe public, tout le monde sait que Kara entend ripoliner le « 20 heures » du sol au plafond, et qu’il ne voue pas un culte démesuré à sa collègue Lapix, lui préférant son joker, Karine Baste.

Trop lourds, qu’ils disaient !

Trop de titres « économie, conso et société », pas assez de politique, d’environnement ou de suivi des gros faits divers, explique un confrère : « La nouvelle direction trouve que les sujets retenus par Lapix sont trop lourds, plombants. Qu’elle néglige des actus comme la récupération autour du meurtre de la petite Lola. Pour autant, personne n’y touchera tant qu’elle sera perçue comme une anti-Elysée. La réaction d’Ernotte à l’Assemblée est symptomatique. »

Si Lapix partait d’elle-même, évidemment, la chefferie ne la retiendrait pas. En termes de part d’audience, le JT de France 2 – aidé par Bolloré, qui a stoppé la diffusion de la Une sur Canalsat – n’a jamais été aussi proche de celui de TF1. La bataille se joue autour de 25 %.

En cachette, France Télé rêve du mouton à cinq pattes. Karine Baste ? Pas assez installée. Caroline Roux ? Appréciée en haut lieu, mais manquant un peu d’envergure pour le journal du soir. Finalement, c’est Thomas Sotto, le joker des week-ends, qui, en cas de besoin, ferait le mieux l’affaire. Mais le match est déjà plié, tranche une huile : « On ne remplace pas une fille au « 20 heures » par un mec. On est en 2022. »

Et bientôt en 2023 !


Christophe Nobili – Le Canard Enchainé – 03/11/2022


2 réflexions sur “Ça bouge au JT de France 2

  1. christinenovalarue 03/11/2022 / 08:38

    Ces trois dames sont toutes aussi nulles et partiales dans leur démarche et leur acquiescement… Donc toutes trois d’excellentes journalistes (?!). Pour moi, qui d’ailleurs ne regarde point la TV et ne devrait en conséquence pas donner mon avis, interchangeables. Allez, un soir sur trois chacune ? Chiche !

    • Libres jugements 03/11/2022 / 15:51

      Bonjour Christine,
      Effectivement ce pourrait être une solution, une possibilité de laisser officier à tour de rôle, ces dames journalistes…
      Mais le problème n’est pas là, il est bien dans le fait qu’Anne-Marie Lapix n’est pas appréciée de la sphère Macronesque est certainement l’inverse est tout aussi vrai. N’est pas cireuse (ou cireur) de pompes, qui veut.

      Il m’arrive quelquefois de regarder le JT de 20 heures, jamais quotidiennement, et j’avoue préférer celui de France 2 à TF1 ou d’autres.

      Cordialement
      Michel

Laisser un commentaire