Macron furieux…

… contre les critiques de SA « doctrine nucléaire » en Ukraine.

Le président n’a guère apprécié que des chefs militaires soient allés se plaindre auprès des députés», reconnaît un conseiller de l’Élysée.

Lequel évite d’admettre, en revanche, que Macron a également dû encaisser les critiques de ses généraux quand il a défini la « doctrine nucléaire » de la France, lors de sa dernière prestation à la télévision.

Première raison de la grogne présidentielle : le chef d’état-major, les patrons de l’armée de terre, de l’air, de la marine et le directeur général de l’armement s’étaient, avant l’interview de leur chef, montrés très bavards à l’Assemblée.

Reçus à huis clos le 5 octobre 2022 par les députés de la commission de la Défense, auxquels s’étaient joints, pour l’occasion, leurs collègues des commissions des Affaires étrangères et des Finances, ces « étoilés » ne se sont pas contentés de parler de l’Ukraine et de cette guerre qui s’éternise.

Ils ont aussi confié qu’il était impossible de préparer une « guerre de haute intensité », comme le leur demande Macron, quand on manque de crédits et de combattants.

Bref, ces grands chefs réclament davantage d’avions de combat, d’appareils de transport, d’hélicoptères, de chars lourds, de drones, de munitions, etc. Tous devraient pourtant savoir qu’une seule voix compte en matière militaire : celle du chef de l’État, lequel dispose, évidemment, d’« informateurs » parmi les députés.

Macron, qui a décidément l’ouïe fine, a également appris que ses généraux critiquaient les propos qu’il avait tenus, le 12 octobre 2022, face à une journaliste qui lui demandait quelle serait sa réaction si Poutine utilisait l’arme nucléaire en Ukraine.

«Notre doctrine, avait alors déclaré le Président devant les caméras de France 2, repose sur les intérêts fondamentaux de la nation, et ils sont définis de manière très claire. S’il y avait une attaque nucléaire russe en Ukraine, ces intérêts ne seraient pas remis en cause. » Et, face à la remarque qui lui avait été faite ensuite — à savoir que la riposte de la France ne serait sans doute pas nucléaire —, Macron s’était montré catégorique : « C’est évident. »

Réaction immédiate et violente d’un diplomate français proche des états-majors : « La guerre entre l’Ukraine et la Russie aura été l’occasion d’un grand nombre de propos inconsidérés et irresponsables sur la dissuasion nucléaire. » Précision nécessaire : cette diatribe ne vise pas le seul Vladimir Poutine.

Dérapages atomiques face au locataire du Kremlin

D’autres militaires de haut rang reprochent en substance à Macron de lever l’ambiguïté érigée en doctrine par ses prédécesseurs à l’Élysée, lesquels avaient toujours mentionné les intérêts vitaux (et non pas fondamentaux, comme le dit Macron) de la France dans une conjoncture de crise internationale.

En clair, le Président n’aurait jamais dû répondre qu’il resterait l’arme nucléaire au pied face à Poutine.

Vingt-quatre heures plus tard, Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, a voulu, lui aussi, élever la voix. «  Toute attaque nucléaire contre l’Ukraine entraînera une réponse des États-Unis et de l’Otan, a-t-il proclamé à Bruges le 13 octobre 2022. Pas une réponse nucléaire, mais une réponse conventionnelle si puissante que l’armée russe serait anéantie. »

Des propos également jugés inadmissibles par les militaires français.

« Borrell n’a pas à parler au nom ni à la place du seul pays détenteur de l’arme nucléaire au sein de l’Union européenne, la France, s’insurge le diplomate français cité plus haut. Et encore moins pour le compte des États-Unis. »

Les Américains n’envisagent pas, eux non plus, d’employer l’arme nucléaire pour dissuader les Russes de l’utiliser. Mais, comme l’a récemment écrit la presse américaine, un responsable du Pentagone maintient discrètement un contact direct avec le Kremlin, afin d’avertir Poutine des risques qu’il court.

À savoir : les troupes russes présentes en Ukraine seraient, comme l’a dit Josep Borrell, aussitôt réduites en cendres.

Un nouvel art de la guerre ?


Claude Angeli. Le Canard Enchainé. 19/10/2022


Laisser un commentaire