Ce cher Estrosi !

Sur la Côte, France 3 déménagée de force

La direction de France Télévisions devrait tomber sur un joyeux comité d’accueil ce jeudi 20 octobre 2022, à Antibes, au siège de France 3 Côte d’Azur ! Les journalistes de la station, en effet, ont appelé à la grève. Motif ?

Le projet de déménagement des locaux à Nice, moyennant un chouette partenariat immobilier et économique avec le maire ex-LR et macroniste Christian Estrosi. Montée avec Delphine Ernotte, PDG de France Télés, l’opération va mettre les journalistes dans une position très indépendante !

Le 4 mars 2022, l’équipe d’Estrosi a fait voter une délibération municipale cédant une parcelle de 2 400 m2 à France Télés pour la modique somme de 200 000 euros. A charge, ensuite, pour le groupe public d’y construire le nouveau siège régional de France 3, censé sortir de terre en 2026. Il lui en coûtera au bas mot 20 millions d’euros, un montant non négligeable en ces temps de suppression de la redevance audiovisuelle.

La chambre régionale des comptes tique méchamment et vient de lancer un contrôle, car, comme l’avait écrit « Le Canard » (19/5/21), à l’issue du bail emphytéotique de 55 ans, la commune récupérera l’ensemble — y compris le bâtiment construit par France Télés !

Salade niçoise

Curiosité : Estrosi n’avait pu prendre part au vote de mars pour cause de conflit d’intérêts — sa femme travaille à « Télé-matin » (France 2). En raison de sa présence dans la même émission, un autre élu avait dû quitter la salle : Henry-Jean Servat, qui jouit du titre envié de conseiller municipal « délégué à la protection animale et subdélégué au cinéma » (sic).

C’est en effet sur le site des anciens studios de la Victorine, où tourna Truffaut, que l’arrivée de France 3 est prévue.

Le grand pote de Macron le précise d’ailleurs dans ses délibérations : « La présence d’une société telle que France Télévisions, opérateur emblématique dans le secteur de l’audiovisuel, contribuera fortement au projet de renaissance des studios de la Victorine. »

Et d’ajouter, sans rire, cet engagement de nature à rassurer les journalistes : « Le preneur aura la charge d’implanter et d’exploiter une activité d’intérêt général dans le domaine de l’audiovisuel, contribuant au développement économique et culturel et au rayonnement poursuivi par la ville de Nice. »

Estrosi doit confondre France 3 avec son service de communication !


Article signé des initiales C. N. Le Canard Enchainé 19/10/2022


Laisser un commentaire