La fiancée aux fourmis

L’âme est un grand pays avec un arbre
L’âme est un grand pays avec un arbre mort
Une ombre est ce qui tient compagnie aux deux arbres

Un grain de sable aussi

Un astéroïde passiflore

La densité de la durée se fait nuage
Afin de mettre fin au feu des liserons
Aux moeurs de la fiancée dans sa prison d’abeilles

La neige est dans les lits, c’est la neige d’été
Les saisons sont toujours debout au seuil de l’âme
Elle est blessée et les nids de sa bouche
Rose rouge de vulve, animée de fourmis


Salah Stétié – Recueil « Le mendiant aux mains de neige »


Laisser un commentaire