Énigme ornithologique

Un oiseau est entré dans un nuage.
Un nuage est entré dans un oiseau.
« Où est la vérité? » a demandé l’homme.
« Dans l’oiseau? Ou dans un nuage ? »
Et tandis que l’homme cherchait la réponse,
l’oiseau est sorti du nuage et a fait comme si la vérité sortait de l’homme.

Nuno Judice – « La matière du poème », 2008.

————————————–

Enigma ornitolôgico

Um pâssaro entrou numa nuvem.
Uma nuvem entrou num pâssaro.
« Quai a verdade? », perguntou
o homem. « Està no pâssaro?
Ou estâ numa nuvem?» E enquanto
o homem procurava a resposta,
o pâssaro saiu da nuvem,
fazendo com que a verdade safsse do homem.

Nuno Judice « A matéria do poema », 2008.


Extrait du recueil « Les mains fertiles » – Ed Bruno Doucey


Il existe parmi nous dans chaque pays un peuple invisible, mal connu, un peuple sourd qui parle sa langue de signes, spécifiques à chaque pays, et qui n’a pas de territoire pour vivre, puisque les sourds vivent au milieu de nous. Comme toutes les langues signées, comme toutes les langues du monde, la langue des signes françaises (LSF) possède une littérature : conte, récit, théâtre et poésie.

La poésie est souvent assimilée par les sourds aux formes tristement désuètes de programmes scolaires assez affligeant. Pour la plupart des sourds, la poésie, c’est « quand ça rime », autrement dit une forme fondée sur l’assonance et l’homophonie qui n’a guère de sens en LSF.


Laisser un commentaire