Femmes d’Iran…

La plupart des révolutions sociétales sont venues de la volonté des femmes pour sortir de leurs conditions imposées. Souhaitons aux Iraniennes, l’affranchissement du joug cultuel appliqué par les mollahs. MC

D’Iran nous parvient le puissant souffle du courage des femmes qui, contre les fusils et les coups de poing, ont lancé une révolution au cri de : « Femme, Vie, Liberté ». Leur rêvent ne leur font plus peur. Elles refusent derrière le voile obligatoire de s’effacer, de disparaitre, d’accepter la domination patriarcale et les ordres d’un pouvoir religieux qui au nom de Dieu veut faire taire et cacher la moitié de l’humanité tout en gérant fidèlement le capitalisme national.

De Téhéran, à Chiraz, d’Ispahan à Machhad résonne donc ce puissant cri « Femme, Vie, Liberté ». Un mot d’ordre qui n’est pas une négation, ni même une plainte, mais une devise pour construire l’avenir. Il n’y aura là-bas comme ici point de libertés sans la liberté de la femme. Leur courageux combat cristallise une lutte pour une ère nouvelle conjuguant liberté et justice sociale, démocratie et émancipation.

Comment, dans un pays à l’histoire et à la culture si riches, un pays dans lequel les femmes écrivent tant de livres admirables, produisent des films qui illuminent les plus grands festivals, marquent leur présence dans tous les domaines, de la science, du droit, des arts, comment une nation peut-elle ainsi les rejeter, les enfermer, les nier ?

Un pouvoir, indifférent à ce que l’une de ses concitoyennes soit prix Nobel de la paix comme l’est Shirin Ebadi ou médaille Fields des mathématiques comme l’est Maryam Mirzakhani est dominé par sa volonté dictatoriale niant les femmes. En ôtant leur voile, et en le jetant au feu, les femmes iraniennes nous signifient qu’elles veulent prendre leur vie, la vie, à bras le corps.

C’est la prise de conscience de toute une nation qui appelle notre solidarité. Nous ne ferons jamais assez pour la leur exprimer.


La lettre du 03 oct 2022 (extraits très partiel). Patrick Le Hyaric


Une réflexion sur “Femmes d’Iran…

  1. bernarddominik 09/10/2022 / 20:16

    Quel courage.

Laisser un commentaire