CARREFOUR et TOTAL nous en… fument

On préférerait s’en tenir à bravo. Mais. Une très active ONG, Mighty Earth, vient de pondre un rapport qui pointe la responsabilité directe de Carrefour dans la déforestation de l’Amazonie (l).

Deux de nos députés européens, Michèle Rivasi et Claude Gruffat, soutiennent cette campagne appelée « Carrefour nous enfume ! ». Selon des calculs approximatifs mais solides, Carrefour pourrait être aujourd’hui la cause commerciale de 4,5 % de la déforestation de l’ancien poumon vert de la planète.

Mighty Earth réclame la fin des liens avec deux trans­nationales criminelles, Bunge et Cargill, auprès desquelles Carrefour s’approvisionne. Le groupe joue la montre et a déjà rompu avec deux abattoirs qui représentent 12 % de la viande de boeuf vendue dans les supermarchés Carrefour au Brésil. Ne reste plus que 88 %, en attendant ce qui viendra sans l’ombre d’un doute. Car, en effet, tout n’est qu’enfumage. Cela fait vingt-cinq ans que Cargill et Bunge sont attaquées par des groupes écologistes, dont Greenpeace, jusque dans le port fluvial amazonien de Santarém, d’où partent tant de cargaisons de soja vers l’Europe. Cela fait je ne sais combien d’années que les communicants de Carrefour mettent en avant cinq supposées priorités : la biodiversité, le climat, la santé, l’éthique et les collaborateurs.

Ne serait-il pas temps de changer de propos ? Et de mé­thode, puisque ces protestations rituelles ne servent à peu près à rien? Gardons à l’esprit cette question et passons au cas TotalÊnergies. Total est engagé dans une folle entreprise en Ouganda, qu’il faut EMPÊCHER à toute force. En deux mots, il s’agit d’un oléoduc qui partirait du lac Albert en direction d’un port tanzanien. Un tuyau de 1443 km de long, chauffé en permanence à 50 °C – pour fluidifier le pétrole -, et qui contrain­drait à l’évacuation de 100 000 riverains.

Après avoir bousillé 16 zones naturelles protégées. Parmi lesquelles le parc national des chutes d’eau de Murchison, prodigieux territoire aux 76 espèces de mammifères et 450 espèces d’oiseaux. Ses eaux abritent la plus importante concentration de crocodiles du Nil de tout l’Ouganda. Parini lesquelles la réserve des chimpanzés de Budongo, zone forestière jadis connue pour la densité de ses grands acajous – il en reste un de 80 m de haut – et où vivent encore près de 700 chimpanzés. Parmi lesquelles la steppe de Wembere, en Tanzanie, inondée une partie de l’année, et paradis des oiseaux sauvages. Le crime est donc total, comme l’indique d’ailleurs le nom de l’entreprise.

Mais qui est responsable? Il n’y a pas l’ombre d’un doute que Patrick Pouyanné, patron de Total, est un tueur de masse, un écocidaire, comme on dit maintenant. Qui l’ignore ? Le groupe pétrolier fait semblant – comme les autres – et se cogne résolument de ce désastre climatique qu’il entretient pleins feux. Pouyanné, ingénieur des Mines, est comme de juste bon catholique et a pas mal fricoté avec cet autre grand personnage appelé François Fillon.

Parmi ses actes de gloire immaculée, il fut d’abord à la tête de la filiale angolaise d’Elf à partir de 1997. Or Elf, depuis rachetée par Total, ne fut jamais une entreprise ordinaire. Et l’Angola n’est pas non plus un pays quelconque, qui a été vidé de son sang par les kleptocrates au pouvoir grâce au fric du pétrole. Grâce à Elf. Grâce, pendant un moment, à Pouyanné.

Lequel, comme d’autres en des temps maudits, se défausse sur l’Autorité supérieure, déclarant par exemple au Point : « On nous demande de prendre des décisions que les États ne prennent pas. » Ajoutant, à l’aide d’une casuistique droit venue des habituelles contorsions ecclésiastiques : « Que se passerait-il si TotalÉnergies vendait tous ses actifs pétroliers ?Rien du tout! Car ils seraient rachetés par des fonds d’investissement ou des sociétés non cotées, bien moins régulés et transparents que nous. »

Envoyer Pouyanné en taule? Même pas. Mais on pourrait songer à une campagne permanente pour au moins lui interdire l’espace public. Chaque jour de chaque semaine de chaque mois de chaque année. Chiche?


Fabrice Nicolino. Charlie Hebdo. 21/09/2022


  1. lagencerupfr/wp-content/uploads/2 022/08/Rapport-factsheet-CarrefourNousEnfume-aout-2022-VF2.pdf

Laisser un commentaire