L’audience TV, « en chute » !.

Concurrence des plateformes et du replay, programmes peu inventifs: les Français regardent de moins en moins la télévision.

[…] Après s’être rués sur leur poste pendant les confinements, les Français jouent avec les nerfs des patrons de chaînes, quand tombent les chiffres d’audience, tous les matins à 9h03.

  • Le retour de Masterchef, grande annonce de la rentrée de France 2 ? Un pari raté, avec seulement un million et demi de curieux.
  • Danse avec les stars, Mask singer, les grands divertissements de TF1? En baisse.
  • Même Koh-Lanta a enregistré en juin sa pire audience pour une finale…

Au printemps déjà, au plus fort de la campagne présidentielle, les grandes émissions politiques ne faisaient pas le plein. La télé classique (dite « linéaire »), malgré ses 43 millions de téléspectateurs quotidiens, retrouve sa pente déclinante d’avant-Covid : on la regarde vingt minutes de moins par jour qu’il y a un an et cinq minutes de moins qu’en 2019… La faute à qui?

Au manque d’inventivité, aux programmes du soir qui démarrent de plus en plus tard, à la météo parfois… Mais surtout aux six dernières années qui ont dynamité le paysage, avec notamment la percée des plateformes américaines (Netflix, Amazon, Disney+, YouTube…) et du replay. […]

En attendant, les patrons de médias cherchent la martingale face aux nouvelles attentes des téléspectateurs. TF1 et M6 se sont longtemps imaginés plus forts ensemble, avant d’abandonner la semaine dernière leur projet de fusion. Tous n’ont qu’un mot à la bouche : « faire l’événement » pour retenir le public. Mais comment ?

Aller chercher les jeunes

« C’est peine perdue que de les ramener devant l’écran, sauf en cas d’événement majeur, guerre, pandémie… » glisse-t-on à l’info de TF1, où l’on fixe comme cap d’être « présent sur tous les réseaux sociaux ». Et où l’une des chroniqueuses du JT de 20 heures, Garance Pardigon, se met quotidiennement en scène sur TikTok en traitant d’une actualité devant ses 164 000 abonnés.

« Les 15-25 ans passent trois heures à regarder des vidéos sur Internet ou en SVOD. C’est trois fois plus que devant la télé en direct. La question n’est donc plus de savoir quand la nouvelle génération reviendra devant la télé en direct, mais comment continuer à toucher [les jeunes] sans elle », assurait Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, en juillet dernier. […]

Convaincre la « ménagère »

Ou plutôt la « femme responsable des achats de moins de 50 ans », cible commerciale fétiche des annonceurs publicitaires. Son temps passé devant la télé a chuté de 30 % depuis 2016… Mais sa consommation du replay a augmenté. « La femme de moins de 50 ans est plus que jamais en situation d’arbitre », observe néanmoins un expert des médias. « C’est dans cette tranche d’âge que les usages ont le plus changé, en raison du phénomène d’hyper-choix, entre télé, abonnement à des plateformes, Internet. Avant, les téléspectateurs se laissaient porter par le direct, aujourd’hui, ils choisissent leur programme de la soirée en fonction de la qualité des contenus. » Alors chacun brandit ses armes. […]

S’appuyer sur l’info

Portés par une sacrée actualité, les JT de 20 heures résistent : ils sont toujours plus regardés qu’avant la crise sanitaire. Les chaînes info n’ont jamais autant pesé. […]

Miser sur le streaming

Les chaînes entendent muscler leurs services de vidéos à la demande (MyTF1, France.tv, 6Play…) avec plus de programmes inédits, et même tous les épisodes d’une série avant leur arrivée à l’écran. Pour Arte, un pari réussi depuis six ans. […]


François Rousseaux – Télérama N° 3793 du 21/09/2022 (Extraits)


Une réflexion sur “L’audience TV, « en chute » !.

  1. Sigmund Van Roll 26/09/2022 / 12:39

    Les replays à répétition comme Masterchef commencent à me gaver.
    Je reconnais cependant que certaines recettes me tentent par leurs intérêts et semblent très gustatives 😝

Laisser un commentaire