Au risque de recevoir une volée de bois vert

(il ne faut pas toucher à une institution…), nous affirmerons que tant que sera évoqué le décès de sa majesté britannique, le gouvernement et ses vassaux, les médias, ne se soucieront de bon nombre de nos concitoyens français.

Une position – peut-être personnelle –, ce deuil ne concerne que les Anglais ne trouvez-vous pas ?


Mais voilà un événement médiatique qui remplaçant la guerre en Ukraine, le gaz russe, les centrales atomiques françaises – futures responsables de « peut-être » coupures de courants cet hiver-ci…

L’ « alimentation/remplissage » des médias pendant des jours « grâce à ce décès » servira d’appât pour les gogos gobant l’info sans discernement, une info de plus, destinée à leur faire oublier leurs fins de mois difficiles…

Mais oui, ma brave dame, monsieur, Élisabeth n’a pas été gâtée avec son fils, ses petits enfants, franchement, la brave reine était à plaindre (avec ses châteaux et les rentes qui versées)

Fermer le ban, y a d’autres choses plus réelles, plus désastreuses, qui se passent dans notre France pour plus de 10 % de la population.

Hélas, cent fois hélas !

MC

Dessin de Foolz. Charlie Hebdo Web. 07/09/2022

Laisser un commentaire