Pour le retour du bagne !

Pérorant à tout sujet sur le plateau de CNews…

… le polémiste trentenaire Loup Viallet a fait cette embardée, le 27 juillet 2022, à propos de l’arrestation de jeunes dans le quartier de la Guillotière, à Lyon : « Lorsque des Maghrébins sont en infraction en France et sont sous le coup d’une OQTF (obligation de quitter le territoire français), et qu’ils ne peuvent pas quitter le territoire national, qu’on les mette à Mayotte, qu’on les mette en Guyane ! »

Son contradicteur, le politologue Benoît Vaillot, s’est aussitôt écrié : « L’outre-mer n’a pas à être la poubelle de la criminalité de la nation ! »

Le jeune Loup Viallet a réussi à se mettre à dos laplupart des élus d’outre-mer,indignés. De la sénatrice PS deGuadeloupe, Victoire Jasmin : « L’histoire de nos outre-mers, de la Guyane singulièrement et de son bagne, ne peut en aucun cas permettre à cet ignare de stigmatiser nos territoires comme des colonies pénitentiaires et de déportation », au député LR de Mayotte, Mansour Kamardine : « Les outre-mers, dont Mayotte, ne sont pas les poubelles de la nation sur lesquelles on déverse les problèmes de la métropole. »

Mais aussi Marine Le Pen : « Rarement entendu une proposition aussi méprisable… »

Viallet, depuis, a persisté et signé dans une tribune publiée par « Causeur » (29/7), titrée « L’Hexagone n’est pas la poubelle des outre-mers ».

Avec ce raisonnement massue : si on incarcère certains délinquants ultramarins en métropole pour les couper de leur milieu, pourquoi ne pas appliquer la réciproque ?

Vite, une loi sur la « réciprocité dans le transfert des détenus » !

Or ce Loup Viallet, qu’elle honnit désormais, n’est pas un inconnu pour Marine Le Pen. Ex-militant chevènementiste et collaborateur de Georges Sarre au Conseil de Paris, ce transfuge a rallié le Rassemblement bleu Marine en 2014, avant d’être bombardé délégué national à la prospective du Front.

Payé comme assistant parlementaire de l’eurodéputée FN Dominique Bilde, il lui a adressé un mail le 5 janvier 2015 déclarant qu’il « travaill[ait] dans les faits » au siège du Front, à Nanterre…

Une pièce à charge dans l’enquête sur les emplois fictifs des attachés parlementaires frontistes au Parlement européen qui lui a valu d’être mis en examen en 2017…

Ce « bébé Philippot », à l’instar de Jordan Bardella, a ensuite travaillé au conseil régional du Grand Est jusqu’en 2021.

Un solide CV pour oeuvrer dans l’éloignement des « indésirables » vers l’outre-mer !

Rappelons pour finir que le bagne de Cayenne, créé en 1852 par le futur Napoléon III,rouvert en 1885 par la République, qui y a expédié le capitaine Dreyfus, a enfin fermé après les articles d’Albert Londres en 1923 et sur l’initiative, en 1938, de Gaston Monnerville, député de Guyane et sous-secrétaire d’État aux Colonies, les derniers bagnards étant rentrés en métropole en 1953.

Voilà qui Viallet bien un rappel historique, sans doute.


David Fontaine. Le Canard Enchaîné. 03/08/2022