Période estivale !

Le chant des grillons donne de l’inspiration à Stanislas Guerini.

Le 28 juillet 2022, le ministre de la Fonction publique a fait une annonce tonitruante, à laquelle ne s’attendaient sans doute pas les Français en sirotant leur pastis en terrasse : dès 2023, les missions de conseil confiées par l’Etat à des cabinets privés ne devront pas coûter plus de 2 millions d’euros par projet. Ainsi, « un plafond par mission sera donné, s’est félicité Guerini, là où dans le système précédent il n’y avait pas de plafond particulier par mission ». Pour le plus grand bonheur des cabinets Accenture, Eurogroup ou McKinsey (« Mac », comme disent les initiés).

Dès le 6 janvier 2021, le Palmipède racontait comment Olivier Véran, alors ministre de la Santé, avait fait appel aux consultants de Mac pour l’aider à gérer la crise du Covid. Sur sa lancée, « Le Canard » s’était permis d’interroger (pardon, de harceler) Matignon pour obtenir une estimation des dépenses globales annuelles du gouvernement en matière de conseil.

La réponse, à l’usure, de Castex ? 65 millions d’euros, qui n’incluent pas « les dépenses de conseil pour les systèmes d’information, audits, expertises techniques, consultations juridiques (avocats, notaires), recrutement ».Soit les deux tiers des commandes annuelles !

Après quatre mois d’investigation et 7 300 documents recueillis, une commission d’enquête sénatoriale sur « l’influence croissante des cabinets de conseil »a livré son verdict le 16 mars.

Sur la seule année 2021, lesdits cabinets ont raflé la coquette somme de… 894 millions en prestations de conseil aux ministères, pour des résultats parfois fumeux.

D’où l’engagement de Guerini à faire preuve de davantage de « transparence »dans les contrats liant l’Etat aux cabinets privés, par opposition au « flou » qui régnait jusqu’alors.

C’est vraiment trop aimable à lui.


Article signé des initiales C. B. Le Canard Enchainé. 03/08/2022


Une réflexion sur “Période estivale !

  1. bernarddominik 06/08/2022 / 08:49

    Rien n’empêchera la présidence et les ministères de saucissoner les projets, à 2 millions par tranche les cabinets de conseil ont encore de beaux jours devant eux.