Le miracle budgétaire du Covid

Effet inattendu de la pandémie…

…l’arrivée du virus a miraculeusement fait disparaître le déficit des hôpitaux publics. Entre 2019 et 2020, le trou financier est passé de 568 millions à 2 millions d’euros seulement, comme le révèle une étude publiée le 26 juillet par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Il ne s’agit pourtant que d’une illusion d’optique : cette facture a été prise en charge par l’Assurance-maladie grâce au mécanisme de garantie de financement mis en place par le gouvernement en mars 2020, au début de la crise sanitaire. De quoi plomber un peu plus le déficit de la Sécu, qui a atteint cette année-là 38,7 milliards.

Autre curiosité : la première année du Covid s’est traduite par une nouvelle réduction des capacités hospitalières : 5 700 lits ont été supprimés, soit près de 1,5 % du parc. La raison principale ? De nombreuses chambres doubles ont été transformées en chambres simples pour limiter la contagion, et une bonne partie des opérations non urgentes ont été déprogrammées.

En revanche, c’est toujours la fête pour les cliniques privées. La Drees souligne que leurs bénéfices sont estimés à 533 millions d’euros en 2020, soit une marge nette de 3 %. Une performance en hausse constante depuis 2017 et qui at­teint désormais les « niveaux historiquement élevés observés en 2014 et en 2016 ».

Le Covid a parfois du bon…


Article signé des initiales H.L. le Canard Enchainé 03/08/2022


Une réflexion sur “Le miracle budgétaire du Covid

  1. bernarddominik 06/08/2022 / 11:44

    Oui les cliniques privées ça rapporte le président de la région paca Muselier, propriétaire de cliniques, à pris la nationalité mauricienne pour investir ses copieux bénéfices à l’île Maurice, et nos médias ne l’ont pas crié sur les toits, ainsi Mr Muselier à tout de même été élu président de la région. Oui la santé ça rapporte.