La vengeance de Larcher

Dessins de Kiro – Le Canard Enchainé

Débarqué, la semaine dernière, de la Préfecture de police de Paris, Didier Lallement espérait se reconvertir en président de l’Autorité de régulation des transports (ART), un machin que dirigeait depuis 2016 l’ancien député PS Bernard Roman, nommé là par François Hollande.

Problème : il faut l’aval des deux commissions compétentes de l’Assemblée nationale et du Sénat, et qu’il n’y ait pas au sein de celles-ci une majorité hostile des trois cinquièmes.

Or le RN et LFI ont fait savoir qu’ils s’opposeraient à cette nomination, et, surprise, Gérard Larcher se trouve dans le même état d’esprit. Le président du Sénat a expliqué à Elisabeth Borne et à plusieurs de ses proches qu’il n’était pas disposé à faire ce cadeau à un ex-préfet impopulaire, lequel, dans ses fonctions, ne lui a pas témoigné beaucoup de considération. Il ne l’a quand même pas éborgné avec un LBD ?

Lallement n’étant pas du tout certain de réunir une majorité, le gouvernement, qui ne tient pas à essuyer un camouflet, va donc devoir chercher quelqu’un d’autre.

Vu le confortable traitement réservé au président de l’ART (148 000 euros par an, plus une voiture de fonction et d’autres menus avantages), il ne devrait pas peiner trop pour trouver.


2 réflexions sur “La vengeance de Larcher

  1. christinenovalarue 30/07/2022 / 21:33

    À la retraite, l’ex-préfet Lallemand (Larcher aussi, dans la foulée…), Place à d’autres copains !

    • Libres jugements 31/07/2022 / 13:40

      Sur ce point, c’est toujours l’obsession de ce blog… mettre à disposition les infos de diverses personnalisations, avis et provenances en laissant libre, lectrices et lecteurs, d’avoir son opinion et ce même si parfois, je me permet quelques ajouts toujours signalés et signés en apartés.
      Amitiés
      Michel

Laisser un commentaire