Canicule… pour tout !

IN MEMORIAM – Bufo, Echinus, Cuniculus, Alauda, Vespertilio

Cet été brûlant est aussi et peut-être surtout une grande catastrophe pour la faune et la flore de ce pays. Mais d’abord, un mot : le dérèglement climatique ne fait qu’ennuyer nos petits jeux habituels, mais tue massivement dans des pays lointains dont on se contrefout.

Voir les 50 °C au Pakistan ou en Inde, les horribles sécheresses en Éthiopie, dans toute la Corne de l’Afrique, au Maroc, etc.

Question masochiste : qui a enclenché ce si funeste scénario, sinon nous ?

Mais revenons aux bêtes, qui ne savent rien de notre dinguerie.

La Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) rappelle que les animaux morflent chaque jour — et chaque nuit — un peu plus. Même ceux qui vivent dans ou au contact de l’eau.

Citation : « En effet, l’augmentation de la température de l’eau entraîne la mortalité des poissons d’eau douce et des mollusques. L’oxygène dissous dans l’eau diminue, le milieu devient […] plus riche en éléments organiques, les algues pullulent et les bactéries […] prolifèrent, provoquant l’appauvrissement, puis la mort de l’écosystème aquatique qui ne bénéficie plus de suffisamment d’oxygène (1) ».

Idem pour les oiseaux.

Ce n’est pas sorcier à comprendre. Ceux qui nichent sous les toits abandonnent la fournaise, et leur portée. Ainsi les martinets noirs — mes héros —, dont les oisillons tombent du nid et s’écrasent au sol pour éviter de griller.

Penser aussi aux pipistrelles et autres chauves-souris, qui peuvent fuir en plein jour leur refuge, pour les mêmes raisons.

Les routes, nos saloperies de routes innombrables, sont des lieux d’extermination pour les reptiles, les grenouilles, les hérissons.

Penser à la réverbération et à la température du bitume qui fond. Mais certains gestes simples permettent de sauver des individus, ce qui n’est pas si mal.

On peut ainsi multiplier, jusqu’en ville, de petits points d’eau : coupelles, bols et même modestes jarres où vous verrez sûrement se baigner l’un d’eux.

Et les arbres ? Le stress hydrique en tue et en tuera des millions, tant pis pour leur gueule.


Fabrice Nicolino. Charlie Hebdo. 20/07/2022


  1. tinyurl.com/3ktuc6ne

Une réflexion sur “Canicule… pour tout !

Laisser un commentaire