Darmanin, l’a chaud aux miches

Ouh là là, le ministre de l’Intérieur aurait donc menti ?

Même pas honteux, c’est ce que prétendent les sénateurs auteurs d’un rapport sur le fiasco des forces de l’ordre au Stade de France le 28 mai, soir de la finale de la Ligue des champions.

Lors d’une conférence de presse, le 13 juillet, Laurent Lafon (Union centriste), le président de la commission de la Culture, a ainsi affirmé : « Ce n’est pas parce qu’il y avait des supporteurs de Liverpool qui ont accompagné leur équipe que ça s’est mal passé. »

« Cet échec tient aux décisions prises par la Préfecture de police de Paris », a précisé son collègue président de la commission des Lois, François-Noël Buffet (LR). Tout le contraire de ce qu’a prétendu le premier flic de France.

Au lendemain des incidents, Darmanin avait rapidement qualifié la présence massive de faux billets des supporteurs anglais comme le « mal racine » du fiasco de la soirée. Et, devant la commission d’enquête sénatoriale, il avait confirmé, ajoutant que la présence de près de « 35 000 supporteurs » munis de billets falsifiés ou sans billet était à l’origine du chaos.

Mentir devant une commission sénatoriale, ça vaut au minimum un carton jaune…


Article signé des initiales D. H. Le Canard enchaîné. 20/07/2022


2 réflexions sur “Darmanin, l’a chaud aux miches

  1. Sigmund Van Roll 25/07/2022 / 18:24

    Le soucis, c’est qu’il va passer entre les mailles du filet

    • Libres jugements 25/07/2022 / 20:41

      Eh oui, tu as raison, ce n’est pas la première fois qu’il est accroché, mais il rend des services au seigneur élyséen…
      Amitiés
      Michel

Laisser un commentaire