Ce serait la modernité venue des USA…

« TRAD WIVES »

À rebours du féminisme actuel, qui prône l’égalité des sexes, un mouvement essaye de se faire entendre : les trad wives. Pour ses adeptes, le combat est simple : devenir femme au foyer, faire plaisir à son mari, porter des jupes. Si cette idéologie chrétienne nous venant des États-Unis n’est pas nouvelle, elle tente désormais de grappiller des fidèles en France.

Comment ? Par les réseaux sociaux, évidemment !

Sur Instagram, via des publications aux jolies couleurs pastel, mais également via des vidéos TikTok, on peut tomber (au gré des algorithmes) sur de nombreux comptes dispensant des conseils pour être une bonne épouse pudique et soumise.

Entre deux citations d’un cardinal ou d’un prêtre, on trouve ainsi : « Évitez de porter des tee-shirts à messages. Ils attirent le regard de façon inappropriée »; « Que faire de ses anciens vêtements indécents ? »; « En t’habillant et en te comportant avec modestie, tu révéleras ta dignité »…

La pudeur est le maître mot de ces femmes – le plus souvent des jeunes filles qui fantasment un retour aux années 1950.

Si les hommes sont invités dans les commentaires à faire également preuve de « modestie », ceux-ci se réjouissent surtout de savoir que des femmes sont prêtes à se mettre en quatre pour eux.

Cette idéologie se rapproche de l’esthétique old money style, soit un mode de vie bien catho et bourgeois adoré par les électeurs de Zemmour et autres réactionnaires en tout genre, où l’on se targue d’être PAM (comprenez : « je ne couche pas avant le mariage »).

Heureusement, de nombreux jeunes s’insurgent contre cette nouvelle mode, jugée « rétrograde ». Malheureusement, à la vitesse où se propagent les tendances sur Internet, on peut craindre que les trad wives ne deviennent plus qu’un phénomène de niche.


Lorraine Redaud. Charlie hebdo. 20/07/2022


2 réflexions sur “Ce serait la modernité venue des USA…

  1. bernarddominik 23/07/2022 / 09:25

    La suite, c’est la messe obligatoire ?

    • Libres jugements 23/07/2022 / 09:53

      J’en profite pour à nouveau signaler et les livres et les téléfilms, et séries consacrés à : « The Handmaid’s Tale : la servante écarlate » de Margaret Atwood, qui bien que romancés est le inspirés d’une secte existante réellement au USA : People of Praise.
      Voir https: //librejugement.org/2020/10/10/usa-une-servante-rouge-en-fonction/
      Ah, religion de toutes obédiences…

Laisser un commentaire