Éducation : Pénurie d’enseignants

Les résultats sont tombés…

… 3733 postes d’enseignants ne sont pas pourvus pour la rentrée prochaine, selon le ministère. [Est-il content ce ministère de dégrossir les effectifs qui directement (diminue l’enveloppe consacrée à l’éducation dans le budget national) ou indirectement favorise l’enseignement privé ? Bravo l’égalité des chances ! MC]

C’est la première fois qu’il en manque autant.

Ce chiffre pourrait augmenter encore : parmi ceux qui ont réussi aux concours cette année figurent les candidats reçus à la fois au Capes et à l’agreg, et ceux qui ont été admis à un concours interne mais qui sont déjà enseignants, précise Le Café pédagogique. Donc, il y a encore plus de postes non pourvus.

À cela s’ajoutent les profs qui envisagent de démissionner.

Le Café pédagogique évalue donc à 6 000 le nombre de professeurs à trouver, en urgence, pour la rentrée.

Le ministère a assuré qu’il y aura bien un enseignant devant chaque classe grâce aux contractuels.

Cet été, les recruteurs de l’Éducation nationale vont écumer les plages : les joueurs de mots fléchés et les slameurs seront profs de lettres et de français, les tagueurs profs de dessin, les vainqueurs des concours de beach-volley, profs de gym, etc.


Laure Daussy. Charlie Hebdo 13/07/2022


Du grand n’importe quoi, et certains se réjouissent de la clique macronienne… pouah !


Une réflexion sur “Éducation : Pénurie d’enseignants

  1. jjbadeigtsorangefr 19/07/2022 / 10:44

    Tous les services publics sont touchés par la pénurie organisée par ce gouvernement qui ne fait que poursuivre la politique de Sarko qui a tant supprimé d’emplois dans la fonction publique.
    Après le télé travail qui n’a pas que des inconvénients, la télé médecine, on. en est au télé enseignement.
    Un prof pour 40 élèves, ça fait rêver, non?