Défilé de puces le 14-Juillet

Les pandores ont réussi leur coup.

Le 14-Juillet, pour la première fois, un détachement de 76 cyber-enquêteurs a battu le pavé des Champs-Elysées. Emmanuel Macron et Gérald Darmanin ont pu les voir bomber le torse.

  • Le premier, en février 2021, avait promis « un plan à 1 milliard d’euros d’ici à 2025 visant à renforcer la cybersécurité du pays ».
  • Le second, en janvier dernier, avait prétendu, pour sa part, vouloir conduire « une grande révolution : faire du ministère de l’Intérieur le ministère du cyber ».

Pour les gendarmes, c’était loin d’être gagné : leurs collègues policiers ne tenaient pas à ce que d’autres viennent chasser le délinquant au sein du monde numérique. Ils ont donc saboté le projet qu’avaient les pandores de créer et de diriger un office spécialisé.

Les frères ennemis de l’Intérieur devraient se retrouver au « Campus cyber », un machin, lui aussi voulu par Macron, censé « réunir les acteurs de la sécurité numérique au sein d’un lieu totem ». Ugh !

Désertions à l’Intérieur

Dans une tour de 12 étages abritant 26 000 m2 de bureaux louée au coeur du quartier de la Défense, 1 800 spécialistes, fonctionnaires et employés du privé sont censés phosphorer pour « accélérer la création d’une société numérique de confiance ».

Sauf que, depuis octobre, les 44 pandores du CyberGend (le nom de ce nouveau service), qui devaient investir la place, en sont réduits à poireauter. L’étage dévolu au ministère de l’Intérieur reste inoccupé.

Darmanin, d’ailleurs, n’y a toujours pas fait la moindre apparition. Un brin paranos, les flics de la Sécurité intérieure empêchent quiconque d’y mettre les pieds tant que les lieux ne sont pas aménagés comme ils l’entendent.

Et tant pis si l’Intérieur casque depuis neuf mois un loyer mensuel de 725 000 euros — soit 6,5 millions déboursés, au total.

Ça en fait, des ordinateurs !


Article signé des initiales D. H. et C. L. Le Canard Enchainé. 13/07/2022


Une réflexion sur “Défilé de puces le 14-Juillet

  1. bernarddominik 17/07/2022 / 15:30

    Le choix de la Défense n’est déjà pas très judicieux, car difficile à sécuriser.
    Ce serait intéressant de savoir quel est le propriétaire de ce bel immeuble.
    Pour ma part, il y en a qui veulent le beurre, l’argent du beurre et le c… de la fermière.
    Et donc des intérêts divergents.

Laisser un commentaire