La facture du nouveau gouvernement à enflé

Le site internet du mensuel « Capital » s’est livré à un jeu toujours séduisant : évaluer le coût du nouveau gouvernement, dirigé par Elisabeth Borne.

Un gouvernement qui, Première ministre comprise, compte désormais 42 ministres, ministres délégués et secrétaires d’Etat. Soit seulement un ministre de moins que celui que dirigeait il y a encore un mois Jean Castex.

Deux Premiers ministres seulement ont battu ce record : Jean-Pierre Raffarin, qui, en 2004, sous Jacques Chirac, était parvenu à embaucher 43 ministres et sous-ministres ; et Michel Rocard, qui a écrasé tous les autres chefs de gouvernement de la Ve République, avec 49 ministres. Une façon, sans doute, de « faire de la politique autrement », comme l’affirmaient ses partisans.

Le coût annuel en salaires du gouvernement Borne s’élève à 5,1 millions d’euros. Pour le calculer, « Capital » a additionné le traitement annuel de la Première ministre (182 436 euros), ceux des 31 ministres (121 613 euros) et des 10 secrétaires d’Etat (115 000 euros). François Hollande ayant décidé, sous son règne, de baisser de 30 % les indemnités du président comme celles de ses ministres, toute comparaison du coût des différents gouvernements devient oiseuse.

En revanche, il est relativement aisé d’établir le coût de fonctionnement du nouvel exécutif. Il suffit de reprendre les chiffres qui ont été établis sous Jean Castex, Premier ministre de juillet 2020 à mai 2022.

L’Etat employait alors 570 conseillers ministériels et 2 302 fonctionnaires dits « de support » (secrétaires, chauffeurs, personnel de maison, etc.). L’ex-député PS René Dosière avait alors estimé, calculette en main, que le coût global du gouvernement s’élevait à 160 millions d’euros par an.

Avec un ministre de moins dans son équipe, Elisabeth Borne a au moins réalisé un premier exploit : elle ne restera pas dans l’histoire politique comme la cheffe du gouvernement le plus coûteux de la Ve République.

Du moins pour le moment.


Article non signé lu dans Le Canard Enchainé.13/07/2022


Une réflexion sur “La facture du nouveau gouvernement à enflé

  1. jjbadeigtsorangefr 16/07/2022 / 23:34

    Et l’on ose affirmer que la France n’est pas un pays riche !

Laisser un commentaire