Le coût astronomique de Sirhius

Friture sur les ondes à la Maison de la radio.

Sirhius, le logiciel censé gérer les paies et les plannings – installé en avril, avec trois mois de retard -, n’est toujours pas opérationnel. Et les plus précaires trinquent.

Malgré 10,5 millions investis dans ce projet, les bugs s’accumulent autour des « éléments variables de paie » : heures sup, week-ends, nuits et piges. Depuis plusieurs semaines, des CDD et des pigistes (collaborateurs extérieurs) ne sont pas rémunérés à la hauteur de leur travail.

Résultat ? Jusqu’à 30 % de salaire en moins. « Certaines personnes contractent des prêts pour s’en sortir », explique un assistant de gestion. Bertrand Durand, secrétaire (CGT) du CSE de Radio France à Paris, confirme. Et ajoute que « des agents administratifs ont aidé de leur poche des travailleurs en difficulté ».

Les titulaires, eux, touchent parfois leur salaire avec des retards de cinq jours.

Autre couac : les fiches de paie farfelues éditées par le logiciel. Des sommes trop ou pas assez élevées, et même un total négatif, un salarié se retrouvant redevable de 1 euro !

Il y aurait de quoi rire si certains ne devaient pas attendre deux mois les bonnes attestations à fournir à Pôle emploi afin de toucher leur complément de revenu.

Fausses notes

En avril 2016, un rapport de la Cour des comptes présentait cet outil comme un moyen de réduire les effectifs au sein des ministères économiques et financiers (Trésor, Répression des fraudes, Insee…), où il a d’abord été développé. Mais il concluait : « Le projet Sirhius demeure inabouti dix ans après son lancement. (…) Alors que près de 140 millions d’euros (soit une dérive de 23 % par rapport aux estimations initiales) devraient être consacrés à ce projet, le retour sur investissement escompté apparaît aujourd’hui largement hypothétique. »

Contacté par le Volatile, Radio France promet que « la stabilisation de l’outil est atten­due dans les prochaines semaines ». Il ne faudrait pas aller plus vite que la musique !


Fanny Ruz-Guindos Le Canard Enchainé. 06/07/2022


Une réflexion sur “Le coût astronomique de Sirhius

  1. bernarddominik 15/07/2022 / 08:30

    L’armée a subi le même deboure avec un logiciel de paie. La formation des informaticiens est souvent insuffisante

Laisser un commentaire