Purge sainte

Les sanctions pleuvent dans l’Église catholique de France.

  • La communauté charismatique du « Verbe de Vie », dans la Marne, sera dissoute début juillet. En cause, en plus des abus sexuels commis par un prêtre (décédé depuis), des témoignages d’emprise de type sectaire.
  • Dans le diocèse de Bayeux-Lisieux, c’est la Mission thérésienne qui disparaît. Pas d’abus sexuels, selon l’évêque, mais des «problèmes gouvernementaux et pastoraux».
  • Dans le diocèse de Fréjus-Toulon, où les ordinations de prêtres ont été suspendues à la demande de Rome, l’évêque, te très conservateur Mgr Rey, a admis que « la place du monde traditionaliste dans notre séminaire et dans le diocèse » a déplu au Vatican.
  • La goutte d’eau de trop est venue du monastère Saint-Benoît, à Brignoles (Var). Une communauté bénédictine fondée par un moine australien, attirant pas mal d’anglophones, qui a été fermée le10 juin, à la suite d’un épisode de roman policier : le 20 avril, le père Reid s’est fait ordonner prêtre de manière illicite, sans autorisation de l’évêque de Toulon, et, d’après les dires de l’Australien lui-même, « selon la forme extraordinaire du rite romain, en un lieu discret hors de France », l’ordination ayant été faite par « un prélat de haut rang » soumis au Vatican. Mais dont le moine, qui a disparu dans la nature, refuse de donner le nom…

Jean Yves Camus. Charlie Hebdo. 06/07/2022


Laisser un commentaire