L’Amour… maintenant à un coût.

Vivre d’amour et d’eau fraîche, bien sûr, tout le monde en rêve, sauf les commerçant, les entrepreneurs, etc..

L’amour coûte cher et les prix n’ont pas attendu le retour de l’inflation pour grimper.

Tout est désormais prétexte à bizness et la rencontre amoureuse, au premier chef, est devenue une industrie.

  • Les sites se disputent le célibataire, et chacun peut trouver le sien en fonction de ses appétences.
  • L’enterrement de vie de garçon ou de jeune fille est en plein essor.
  • Les photographes chelou
  • La collection de sous-vêtements
  • Le mariage, autrefois en déclin, est reparti à la hausse et les nouveaux arrangeurs de cérémonie, les « wedding planners », amassent des fortunes pour organiser chaque week-end le mariage du siècle.
  • La rupture est un autre marché des plus prometteurs, qui voit « love coachs » marabouts et pays rivaliser pour consoler les malheureux.
  • Quant aux joies du sexe, elles ont dorénavant leurs vitrines respectables en plein centre-ville, où le sextoy est devenu un produit d’appel.
  • Ajoutons les préservatifs et la pilule du mois, ou du lendemain…

Ah, l’amour. Un onéreux trésor !


Laisser un commentaire