Assemblée Nationale : Le RN cumule les commissions !

Le Rassemblement national a désormais deux vice-présidents de l’Assemblée nationale : Sébastien Chenu et Hélène Laporte.

Si le parti de Marine Le Pen a vu lui échapper le poste clé qu’est la présidence de la commission des finances, il peut se réjouir d’avoir mis un pied dans le système parlementaire de manière beaucoup plus ferme.

Le rôle des vice-présidents (ils sont six) est certes de remplacer la présidente de l’Assemblée lorsque celle-ci n’est pas en mesure de diriger la séance. Mais pas que : chacun est aussi à la tête d’une délégation.

  • Celle, chargée de la communication et de la presse, à son mot à dire dans la désignation des dirigeants de La Chaîne parlementaire-Assemblée nationale (LCP).
  • Celle en charge de l’application du statut des députés est appelée à se prononcer sur les demandes de levée de l’immunité parlementaire et les manquements à la discipline.
  • Une autre délégation prend soin d’examiner la recevabilité des propositions de loi,
  • Une autre est chargée des représentants d’intérêts et des groupes d’études, ce qui inclut la question centrale du contrôle des lobbies.
  • Une autre traite des activités internationales de l’Assemblée.
  • Une dernière du patrimoine artistique et culturel.

Pour mesurer l’impact de l’entrée massive des députés RN, il faut aussi savoir que la Conférence des présidents, qui détermine l’ordre du, jour, réunit les présidents de groupe, dont Marine Le Pen, avec un nombre de voix proportionnel à l’effectif de son groupe, ce qui est aussi la règle pour les commissions permanentes, spéciales ou d’enquête.

  • En clair, le RN pourra s’exprimer partout sans être relégué au fond de la classe.
  • Il pourra soulever des sujets,
  • demander des enquêtes parlementaires.
  • Et, puisqu’il a plus de 60 élus, saisir le Conseil constitutionnel sur tous les engagements internationaux de la France et sur toutes les lois ordinaires.

Nous sommes donc face à un changement d’échelle de l’activité du RN. Celui-ci va expérimenter une configuration jusqu’alors inconnue en France, mais vécue en Autriche avec le FPÔ, en Italie avec la Lega : comment rester un parti antisystème en se servant du système. Situation qui n’est peut-être pas bien comprise par ses adversaires.

  • Que croient-ils, les 201 députés non RN qui ont voté pour que Chenu devienne vice-président?
  • Que l’ancien adjoint à la maire UMP de Beauvais finira par voter avec ses anciens amis politiques aujourd’hui à LR ?

En pleine ascension au sein du RN, il n’y a absolument pas intérêt et sans doute pas envie, en termes de convictions. Qu’il « montrera son vrai visage » tôt ou tard, celui du sectarisme, de la radicalité et de l’incompétence? C’est le prendre, à tort, pour un idiot.

Le RN est désormais sur le fil. Mais il a cinq ans pour prouver qu’il a le don de l’équilibre.

S’il réussit, ce qui est possible, le filin le mènera droit à l’Élysée.


Jean-Yves Camus. Charlie Hebdo. 06/07/2022


2 réflexions sur “Assemblée Nationale : Le RN cumule les commissions !

  1. jjbadeigtsorangefr 08/07/2022 / 21:25

    Il est toujours fécond le ventre qui mit au monde la bête immonde.

    • Libres jugements 09/07/2022 / 14:56

      Sans aucun doute, celles et ceux qui n’ont pas connu l’entre-deux-guerres, la guerre 40/45 et ses collabos, ensuite les revanchards colons de l’Algérie française, l’action française, l’OAS tous ces gens qui ne veulent pas entendre l’histoire authentique préférant celle orchestrée par des révisionnistes, toutes les personnes persuadées que le changement viendra de l’arrivée au pouvoir de la clique du RN, que sera bouté hors de France (comme l’aurait fait Charles Martel) l’islam et les islamistes, se trompent lourdement…
      Mais voilà, il est déjà trop tard et viendra l’exécration de ce mouvement parti sous peu…
      Mauvaise affaire pour la démocratie.

Laisser un commentaire